Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Consommation horizons 2030- Etude Cerefe 2021

Date de création: 06-02-2021 18:31
Dernière mise à jour: 06-02-2021 18:31
Lu: 9 fois


ENERGIE- ELECTRICITE– CONSOMMATION HORIZON 2030- ETUDE CEREFE 2021

La consommation énergétique nationale ne cesse de grimper au fil des années  et bientôt la production nationale ne suffira même pas à la consommation domestique, selon les prévisions des experts.

 Juste à titre indicatif pour illustrer cette tendance haussière de la consommation locale, le Commissariat aux énergies renouvelables et à l’Efficacité énergétiques a révélé samedi que la consommation énergétique nationale a augmenté de 59% entre 2010 et 2019.

 "L'évaluation presque à mi-parcours (2010-2019) de l'impact du programme national de l'efficacité énergétique sur la réduction de la facture énergétique nationale, montre que la consommation finale d'énergie continue de suivre une tendance haussière avec une moyenne annuelle de 5% et que l'évolution de la consommation finale d'énergie sur la même période (2010-2019) a enregistré une forte hausse de 59%'', souligne la même source.

 Selon le CEREFE, la consommation finale d'énergie est passée de 31,6 millions tonnes équivalent pétrole (TEP) en 2010 à 50,4 millions TEP en 2019, soit une augmentation de 18,7 millions TEP par rapport à 2010.

 Le Commissariat rappelle, dans ce cadre, que le programme national de l'efficacité énergétique adopté par le gouvernement en 2011 puis actualisé en 2015 visait globalement la réduction de la consommation énergétique de 9% à l'horizon 2030, en agissant sur l'ensemble des secteurs de consommation ayant un impact significatif sur la demande d'énergie, notamment le transport, le bâtiment et l'industrie.

 Cependant, "l'examen des bilans énergétiques nationaux réalisés par le ministère de l'Energie entre 2010 et 2019 quant à la consommation finale d'énergie, fait ressortir qu'un total de 410 millions TEP ont été consommés au cours des dix dernières années, dont 90 millions TEP dans l'industrie et BTP (Bâtiment et Travaux publics), soit 22% de la consommation globale, 142 millions TEP dans les transports, soit 35% et 177 millions TEP dans le résidentiel et le tertiaire, soit 43%'', a fait remarquer le Commissariat.

 Cette consommation, explique-t-il, est tirée essentiellement par le secteur résidentiel et tertiaire dont la consommation a presque doublé en enregistrant une augmentation de 11,1 millions TEP (soit +89,5%), suivi par le secteur des transports dont la consommation a augmenté de 4,2 millions TEP (soit +37,4%) et le secteur de l'industrie et BTP avec une augmentation de 3,2 millions TEP (soit +40,2%).