Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Statistiques

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 07-04-2013 12:44
Lu: 610 fois


POPULATION - MARIAGE - STATISTIQUES

Selon l'Ons, 267 633 mariages ont été enregistrés au cours de l'année 2004, soit une hausse de 11,5% par rapport à 2003 où l'on dénombrait plus de 240 000 mariages. Bien des raisons ont été avancées dont l'amélioration de la situation sécuritaire du pays, l'espoir d'un plus grand accès au logement et la multiplication des formules menant au marché du travail (informel inclus).
On y avance même la raison qui consiste à régulariser des unions contractées durant les années précédentes.
Pour l'Ons, le taux brut de nuptialité a suivi la même tendance et s'est accru de 41% de 2000 à 2004 .
Si Alger vient en tête d'affiche avec 28 158 mariages, Sétif suit avec 12 145, Oran avec 11 805, Tlemcen avec 9 308, Constantine avec 8 049, Tizi Ouzou avec 8 555, Batna avec 8 522, Chlef avec 8 206, Blida avec 7 974 et Mascara avec 7 597. Boumerdès a enregistré 7 149 noces, alors qu'en 2003 elle avait atteint à peine 4 933 mariages , certainement à cause des effets du séisme du 21 mai 2003.
La période de l'été est celle qui connaît le boom nuptial, mais il y a aussi décembre avec 17 630 mariages en 2004. Le pic a été atteint en août avec 52 500 mariages. Viennent après septembre (44 632), juillet (31 133), juin (22 527), mai (19 746), octobre (16 805), avril (15 133), mars (15 084), février (11 681), novembre (10 873) et janvier (9 886)
Le boom nuptial se greffe, aussi, à une donnée de nature démographique . L'Ons fait ressortir que le nombre de femmes en âge de procréer est de plus en plus important ; un nombre évalué à 9,1 millions de personnes .
Le phénomène du mariage fait partie de la tendance démographique du pays qui a connu une hausse de la population établie au 1er janvier 2005 à 32,6 millions d'habitants (30,4 en 2000 et 33,2 en janvier 2006).Mais, les hausses ne sont pas spectaculaires et le seront, selon les experts, encore moins durant les deux prochaines décennies.

Notes : - L'âge du mariage, en 2006, est en moyenne de 33 ans pour les hommes et 31 ans pour les femmes. Durant les années de terrorisme, les unions matrimoniales ont été peu nombreuses. L'insécurité, l'exode ainsi que la dégradation du pouvoir d'achat ont dissuadé les jeunes à se marier.
- On a dénombré, selon le ministère de la Santé (Bilan présenté le 20 octobre 2007), 295 000 mariages en 2006.

- Selon l'ONS, entre 2007 et 2008, les mariages ont augmenté en valeur absolue de 5 700 unions (325 485 en 2007 et 331 190 en 2008) alors que cette augmentation était de l'ordre de 30 000 entre 2006 et 2007, d'où la légère baisse du taux brut de nuptialité qui passe de 9,55 pour mille en 2007 à 9,53 pour mille en 2008, soit un accroissement de 2% entre 2007 et 2008. L'âge moyen au premier mariAge  est de 33 ans pour l'homme  contre 29,3 pour la femme en 2008 alors qu'il était de 31,3 ans pour les hommes et 27,6 ans pour les femmes en 1998.  Alger est la wilaya qui enregistre le taux decmariage le plus élevé  suivie de Sétif, de Blida...

-Selon l'ONS, en 2011, on a vu 369 000 mariages (+7% par rapport à 2010) ...Et, les villes où on se marie le plus sont Alger (31 408 unions), Sétif (18 155 unions), Oran (15 594 unions), Chlef (12 642 unions), Batna (11 993 unions)....