Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Réserves de change 2020

Date de création: 16-01-2021 18:26
Dernière mise à jour: 16-01-2021 18:26
Lu: 28 fois


FINANCES- MONNAIE- RÉSERVES DE CHANGE 2020

Rappel 1999: 4,4 milliards de dollars
Fin novembre 2018 (selon le Gouverneur de la BA à l’APN) : 82,12 mds usd

Fin décembre 2018 : 79,88 mds usd (selon le ministre des Finances, vendredi 12 juillet) 

Fin avril 2019 : 72,6 mds usd (selon le ministre des Finances, vendredi 12 juillet)  

 3 Février 2020 : Les réserves de change de l'Algérie ont reculé pour atteindre 62 milliards de dollars actuellement,indique  le Gouverneur de la Banque d'Algérie (BA), Aïmen Benabderrahmane, en estimant que ce niveau de réserves était "appréciable".

"Nous sommes à 62 milliards de dollars de réserves et c'est un niveau appréciable", a déclaré le gouverneur à l'issue d'une réunion de concertations avec les PDG des banques de la place.

A fin avril 2019, les réserves de change du pays étaient de 72,6 milliards de dollars (mds USD), contre 79,88 mds USD à fin 2018 et 97,33 mds USD à fin 2017

La loi de finances (LF) de 2019 tablait sur 62 mds USD de réserves de change à la fin de l'année écoulée alors que la LF de 2020 prévoit une contraction des réserves à 51,6 mds USD (soit 12,4 mois d'importation) à la fin de l'année en cours.

Fin mars 2020 : 60 mds usd (selon le Chef de l’Etat lors de sa rencontre avec des médias nationaux (31 mars 2020)

-Mardi 18 août 2020 : environ 57 mds usd (Selon le Chef de l’Etat lors de son nintervention lors de l’ouverture de la conférence nationale sur la relance économique)

 -Lundi 19 octobre 2920 : Les réserves de change continuent de se contracter sous la pression des dépenses accentuées par la crise du Coronavirus pour passer sous la barre psychologiques des 50 milliards de dollars, précisément à 46,84 MDS/USD MDS , selon le projet de loi de finance 2012, présenté lundi devant la Commission des finances et du budget de l'APN.

Calculée sur la base d'un baril de pétrole de référence  à 40 dollars, le projet de loi prévoit des revenus pétroliers de l'ordre de 23, 21 dollars, avec une baisse des importations de 14,4 milliards de dollars en 2021 et 28,6 milliards de dollars en 2022.