Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2020

Date de création: 15-01-2021 18:30
Dernière mise à jour: 15-01-2021 18:30
Lu: 77 fois


ECONOMIE- INFOS’ DIVERSES- INFOS’ DIVERSES 2020

-A mi-mars 2020, déjà 50 mds usd de e en exportations pour l’économie mondiale

-Mi mai 2020 : Un confinement total d’une durée d’un mois à travers toute l’Afrique coûterait au continent environ 2,5% de son PIB annuel, soit environ 65,7 milliards de dollars américains par mois, selon un rapport rendu public dimanche par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA).

Ce rapport, intitulé «Covid-19 : Stratégies de déconfinement pour l’Afrique», indique qu’au moins 42 pays africains ont mis en place des mesures de confinement complet ou partiel en vue d’endiguer la progression de la pandémie et propose aux pays africains diverses stratégies de déconfinement, en tenant compte du fait que les mesures de verrouillage destinées à lutter contre le virus ont eu des conséquences économiques dévastatrices pour le continent.

-L’économie algérienne fait partie des quatre plus grandes économies du continent qui devraient être touchées par la récession, selon les prévisions (début juillet)  de la Banque africaine de développement (BAD).

En effet, la récession en 2020 devrait toucher quatre des cinq plus grandes économies d’Afrique : l’Afrique du Sud (-6,3 % à -7,5 % suivant le scénario de base ou pessimiste), le Nigeria (-4,4 % à 7,2 %), l’Algérie (-4,4 % à -5,4 %) et le Maroc (-3,3 % à -4,6 %) tandis que l’Égypte, à l’économie plus diversifiée, devrait conserver une croissance positive (+2,2 % à +0,8 %).

Avec un atout principal qui est la diversification de leurs économies, quatre pays ne seront pas touchés par la récession. Il s’agit de l’Éthiopie (+3,6 % à +2,6 %), le Kenya (+1,4 % à +0,6 %), la Côte d’Ivoire (+3 % à +1,5 %) et le Sénégal (+2,8 % à +0,1 %).

Selon les scénarios « de base » ou « pessimiste » de la BAD, suivant la durée et l’ampleur de la récession économique, « entre 28,2 et 49,2 millions d’Africains pourraient basculer dans l’extrême pauvreté » cette année et l’année prochaine. L’institution africaine de développement, basée à Abidjan, estime que le continent le moins touché par la pandémie de Covid-19, sera est touché de plein fouet par la crise économique mondiale entraînée par l’épidémie.