Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Victimes

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 09-12-2011 05:13
Lu: 818 fois


DEFENSE - TERRORISME - VICTIMES

- La folie meurtrière des années 90 a été accompagnée d'un foisonnement "d'associations de défense des droits moraux et matériels des matériels et des ayants droits".
C'est le 26 décembre 1993 qu'un groupe de familles des victimes du terrorisme se réunit à Alger et annonce la création de l'Association nationale des familles victimes du terrorisme (Anfvt), tranformée, en 1999, en Onfvt.
En 1997, une tension interne naît après le soutien apporté par la présidente, Mme Flici, au parti politiique Rnd. De la scission naît une association locale, à Blida: Djazairouna.
En même temps, à l'initiative de Djamil Benrabah, une dizaine de familles de victimes de terrorisme, créent à Alger l'Organisation nationale des familles victimes du terrorisme et des ayants droit. (Onvitad), dont le bureau d'Alger est dirigé par Rabha Tounsi.
En 1999, une tension interne naît en son sein. Djamil Benrabah se retire de l'ONVITADet crée le Comité pour la vérité et le justice (CCVJ) dont il devint le porte-parole. Rabha Tounsi dirige l'Onvitad
Il y aussi le CNOTainsi que Somoud (association de familles des victimes enlevées par les terroristes), l'Association nationale des familles de disparus (ANFD) et le comité SOS Disparus.
Notes : - Le 11 novembre 1999, l'ONFVT s'est structurée en orgnisation de type ONG, suite à un congrès extraordinaire et pour devenir ONVT. Toujours dirigée par Fatma-Zohra Flici, députée RND, elle est financée par les cotisations des adhérents et par des dons d'organismes publics et privés.Objectifs : Aide et soutien aux familes victimes du terrorisme, assistance psychologique, médicale, juridique, administrative, finançière, création d'entreprises, aide au logement. Devise : Fidélité-résistance-sacrifice.

- Au niveau gouvernemental, il existe une Commision nationale chargée du suivi de la mise en oeuvre de la Charte pour la paix et la reconciliation nationale ...et il y a des commisions de wilayas chargées du dossier des victimes du terrorisme.

- L'Etat a déboursé 77,66 milliards de dinars pour la prise en charge des victimes du terrorisme, toutes catégories confondues, depuis l'apparition de ce fléau en Algérie  (selon le ministère de l'Intérieur, fin novembre 2011)

Nombre de dossiers de victimes assassinées: 28 190 dont 26 921 acceptés

Vicimes blessées: 20 460 dossiers acceptés dont 18 436 acceptés

Victimes enlevées: 1 283 dossiers déposés dont 1 138 acceptés