Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Fortunes arabes 2020

Date de création: 29-12-2020 19:58
Dernière mise à jour: 29-12-2020 19:58
Lu: 37 fois


FINANCES- ETRANGER- FORTUNES ARABES 2020

-La fortune de l’homme d’affaires algérien, Issad Rebrab, est en augmentation. En 2020, le patron du groupe Cevital, 76 ans, a ajouté 3,3 milliards de dollars à sa fortune pour atteindre les 7,5 milliards de dollars de fortune globale, selon le magazine économique américain, Forbes, qui publie un classement annuel des « milliardaires ».

En 2020, le patron du groupe Cevital a ainsi gagné 3,3 milliards de dollars. Forbes rappelle que le groupe familial Cevital possède l’une des plus grandes raffineries de sucre au monde « avec une capacité de production de plus de deux millions de tonnes par an ». Il souligne que le groupe algérien a fait quelques acquisitions en Europe en rachetant notamment en 2014 le fabricant français d’électroménager Brandt. En 2013, Cevital a acquis aussi la société française Oxxo, spécialisée en menuiseries extérieures. L’usine de Bord Bou Arreridj d’Oxxo est considérée comme le site le plus important dans ce secteur d’industrie en Afrique.

En 2014, Cevital, qui a 26 filiales, a repris également l’aciérie Afferpi (ex Lucchini), située à Toscane en Italie, avant de la céder quatre ans plus tard à l’indien JSW Steel. « Le chiffre d’affaires de Cevital a été multiplié par 100 en 15 ans. Nous comptons le multiplier par 7 à horizon 2025 et passer de 4 milliards de dollars actuellement à 25 milliards de dollars en 2025. Pour réussir, nous avons besoin de talents. Nous allons passer de 18 000 collaborateurs aujourd’hui à près de 100 000 en 2025 et investir massivement dans la formation et le recrutement de talents», a déclaré Issad Rebrab en 2018.

L’égyptien Nassef Sawiris est l’homme le plus fortuné du monde arabe

Dans la région arabe, Issad Rebrab arrive en deuxième position après l’égyptien Nassef Sawiris

 dont la fortune est de 7,7 milliards de dollars. Fils d’Onsi Sawiris et neveu de Naguib Sawiris, Nassef Sawiris, 59 ans, est patron d’Orascom Construction Industrie. Il est actionnaire du groupe franco-suisse de matériaux de construction LafargeHolcim et de l’allemand Adidas spécialisé en articles de sport.

En troisième position, Forbes classe l’homme d’affaires émirati, Majid Al Futtaim avec une fortune de 3,6 milliards dollars. Le groupe Majid Al Futtaim est spécialisé dans la gestion de grandes surfaces commerciales (Malls) et d’espaces de loisirs aux Émirats arabes unis et dans une quinzaine de pays dont l’Égypte, le Liban, la Jordanie, le Pakistan et la Géorgie. Il construit actuellement un siège à Londres pour la marque de luxe italienne Versace.

Le marocain Aziz Akhannouch, 59 ans, est en quatrième place avec une fortune estimée à 3,5 milliards dollars, en hausse de 250 % depuis avril 2020. Actuel ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch est président de la Holding Akwa qui regroupe une cinquantaine d’entreprises spécialisées en distribution de carburants, en téléphonie mobile, en médias et en tourisme.

Avec une fortune estimée à 2,4 milliards de dollars, le libanais Taha Mikati est en cinquième position selon le classement de Forbes. Il devance son frère Najib Mikati (ancien Premier ministre du Liban) de 100 millions de dollars. Les Mikati investissent dans la téléphonie mobile (groupe MTN) et dans la construction, l’immobilier, la mode et l’ingénierie financière (M1 Group).

Classé à la septième position, l’homme d’affaires omanais Suhail Bahwan, 82 ans, a une fortune de 2,3 milliards dollars. Suhail Bahwan est le plus grand groupe privé à Oman. Il est présent dans plusieurs secteurs comme la santé, la production d’engrais et l’automobile.

Les frères Hariri dans la liste des milliardaires

La fortune de l’égyptien Yasseen Mansour est également estimée à 2,3 milliards de dollars. Il est le patron de Mansour Group spécialisé, avec sa filiale Man Capital, dans le montage automobile, la distribution de tabac et de produits informatiques, les infrastructures de télécommunications, les supermarchés, l’eau minérale et la restauration rapide.

Dans la liste des milliardaires arabes, figurent également les trois fils de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri (assassiné en 2005) : Bahaa, Aymen et Fahd. Les trois frères Hariri ont investi, chacun de son côté, dans plusieurs secteurs comme l’immobilier, les solutions logistiques, le numérique et la construction.

Saad Hariri, quatrième fils de Rafic Hariri, actuel Premier ministre du Liban, ne figure pas cette année dans le classement de Forbes malgré sa fortune importante, estimée à près de 1,5 milliards de dollars.