Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Activités industrielles 2010/2019

Date de création: 14-12-2020 16:26
Dernière mise à jour: 14-12-2020 16:26
Lu: 21 fois


INDUSTRIES- PRODUCTION - ACTIVITES INDUSTRIELLES 2010/2019

 

Un rapport récent de l’activité industrielle en Algérie entre 2010 et 2019 fait état de chiffres nettement à la baisse, enregistrés au cours de l’année 2019, une année marquée par un recul notamment par rapport à l’année 2018. L’ensemble des informations contenues dans cette publication proviennent des enquêtes trimestrielles sur la production industrielle de l’ONS, de l’Ecofie et du ministère de l’Énergie. La tendance baissière est présente dans tous les domaines d’activité.
Abdelhalim Benyellès - Alger (Le Soir) - Évolution globale, la production industrielle du secteur public national enregistre, selon l’ONS, une hausse de 2,7% en 2019. Cette tendance résulte des performances observées aux trois premiers trimestres de l’année avec des taux respectifs de +4,3%, +6,0% et +4,3%. Toutefois, un regain à la baisse décrit le dernier trimestre qui marque un taux de -3,4%. Selon le même organisme, le secteur de l’énergie observe une variation de + 6,7% en 2019 par rapport à l’année 2018 qui a connu un taux de +0,4% et un net relèvement du rythme de hausse caractérise les hydrocarbures qui enregistrent une variation de -0,4% en 2019 par rapport à l’année écoulée qui a connu une baisse beaucoup plus importante (-3,6%). La liquéfaction du gaz naturel affiche une hausse de 12,3% en 2019 par rapport à l’année 2018 qui s’est caractérisée par une baisse de 12,2%, alors que la production du pétrole brut et gaz naturel enregistre une variation négative de -2,0%, proche de celle observée en 2018 (-2,2%). Une baisse tangible au niveau des quatre trimestres de l’année (-1,0%, -1,7%, -1,3% et -4,0%). Le raffinage de pétrole brut enregistre, également, une baisse de 3,6% en 2019 malgré des hausses, relatives au deuxième trimestre (+8,5%) et au troisième (+7,0%), le premier et le quatrième trimestre (-16,3% et -11,2%) ont largement influé sur la tendance générale.
Pour le reste, tous les secteurs de l’activité industrielle en Algérie ont connu un net recul. Le cas des mines et carrières qui poursuivent leur tendance à la baisse en enregistrant une variation de -3,7% en 2019, les matériaux de construction enregistrent des baisses pour la deuxième année consécutive mais plus importantes (-11,4% en 2019 et -1,6% en 2018), les industries chimiques voient leur production diminuer de 4,3% en 2019, les industries textiles persistent dans la baisse en enregistrant une variation de -0,9% en 2019 mais de moindre ampleur que celle inscrite l’année écoulée (-6,4%), les industries des bois et papier persistent dans la baisse en observant un taux de -14,5% en 2019.
Néanmoins, les industries sidérurgique, métallique, mécanique, électronique et électrique (ISMMEE) affichent une croissance de 16,4% en 2019 par rapport à l’année 2018 qui a connu une baisse de 8,2%, les industries agro-alimentaires (IAA) enregistrent une hausse de 4,9% en 2019, proche de celle relevée en 2018 (+4,4%), et les cuirs et chaussures affichent un relèvement appréciable, soit +14,2% en 2019, proche de celui enregistré l’année précédente (+14,9%).
L’extraction de la pierre argile et sable affiche un taux de -6,3%, l’extraction du sel affiche, également, une baisse de 4,8% en 2019, plus importante que celle observée l’année écoulée (-1,7%), l’extraction du minerai des matières minérales affiche, pour sa part, une baisse de 18,4%. En revanche, l’extraction du minerai de fer affiche une hausse de 7,5% en 2019 mais très en deçà de celui inscrit l’année précédente (+42,1%). La même tendance est observée dans l’extraction du minerai de phosphates qui affiche, également, une augmentation de 11,2%, confirmant ainsi la tendance observée en 2018 (+8,3%). Les matériaux de construction enregistrent une décroissance de 11,4% par rapport à l’année 2018 (-1,6%). Les liants hydrauliques observent une baisse de leur production, soit -14,2% en 2019 par rapport à l’année précédente (-2,6%). Néanmoins, la fabrication des matériaux de construction et produits rouges marque une hausse de 5,9% en 2019, tout comme la fabrication des produits en ciment et matériaux de construction divers qui enregistre des hausses de +26,2%. Alors que dans le domaine de l’industrie du verre, une nette décélération est observée en 2019 (+2,5% contre +48,1% en 2018).
La baisse concerne d’autres secteurs, à l’image des industries chimiques en inscrivant une variation de (-4,3%), les produits pharmaceutiques dont la production enregistre une variation de -4,2% en 2019 par rapport à l’année précédente qui s’est caractérisée par une croissance remarquable de 18,9%. La fabrication des engrais et pesticides marque une baisse de 1,0% en 2019 par rapport à l’année 2018 qui s’est caractérisée par une hausse de 5,0%.
La fabrication des peintures poursuit sa tendance à la baisse entamée dès l’année 2015 et enregistre une variation de -16,9%, la fabrication de la résine synthétique et matières plastiques enregistre une baisse sensible de 44,6%.
Par contre, les industries agroalimentaires enregistrent une hausse de 4,9% en 2019 par rapport à l’année 2018 (+4,4%), le travail de grains inscrit une évolution de +1,8% et l’industrie du lait enregistre une augmentation de la production pour la deuxième année consécutive de +9,2%.
La fabrication des produits alimentaires pour animaux enregistre, également, une hausse de 9,7% en 2019 par rapport à 2018 (+4,5%). La tendance baissière, pour la deuxième année consécutive, touche les industries textiles et de la confection qui enregistrent une diminution de la production de -0,9%, mais de moindre ampleur par rapport à l’année écoulée (-6,4%).
Les industries des cuirs et chaussures enregistrent une augmentation de la production en 2019 (+14,2%) et gardent la même variation inscrite en 2018 (+14,9%).
Enfin, des baisses importantes sont enregistrées dans les industries du bois, liège et papier qui affichent une variation négative pour la deuxième année consécutive soit -14,5%, beaucoup plus importante que celle enregistrée l’année écoulée (-1,3%), la menuiserie générale et biens intermédiaires en chute (-35,9%) par rapport à l’année précédente (36,9%) et l’industrie de l’ameublement poursuit sa tendance à la baisse et enregistre des évolutions négatives pour la deuxième année consécutive.