Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Armement- Marché mondial 2019/Sipri

Date de création: 08-12-2020 18:13
Dernière mise à jour: 08-12-2020 18:13
Lu: 89 fois


DEFENSE –ARMES- ARMENENT- MARCHE MONDIAL 2019/SIPRI

 

Les États-Unis continuent de dominer le marché de l’armement avec cinq grandes entreprises américaines en tête du top 25, qui intègre pour la première fois un pays du Moyen-Orient : les Émirats arabes unis.

Les ventes d’armes en 2019 ont augmenté de 8,5% dans le monde, par rapport à l’année précédente, a indiqué hier le rapport 2020 sur l’industrie de l’armement du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri), plaçant les États-Unis et la Chine en tête des plus grands producteurs.

“Les ventes d’armes et de services à caractère militaire par les 25 plus grandes entreprises du secteur totalisent 361 milliards de dollars américains en 2019, soit 8,5% de plus qu’en 2018”, lit-on dans le communiqué rendu public hier sur le site du Sipri. Alors que la Russie a été déclassée par la Chine, le pays de l’Oncle Sam occupe la plus haute marche du podium.

“En 2019, les cinq plus grandes entreprises d’armement étaient toutes basées aux États-Unis : Lockheed Martin, Boeing, Northrop Grumman, Raytheon et General Dynamics”, explique le Sipri, précisant qu’à elles seules, “ces cinq entreprises ont réalisé 166 milliards de dollars de ventes d’armes par an”. Et d’ajouter qu’“au total, 12 entreprises américaines figurent au top 25 en 2019, représentant 61% des ventes d'armes combinées du top 25”.

Même s’il est difficile de disposer des vrais chiffres de l’industrie militaire chinoise, le Sipri estime que “les revenus combinés de quatre entreprises chinoises figurant au top 25 ont augmenté de 4,8% entre 2018 et 2019”. Pour Nan Tian, chercheur au Sipri, “les entreprises d’armement chinoises bénéficient des programmes de modernisation militaire de l’Armée populaire de libération”.

Ce qui expliquerait, selon lui, cette bonne performance des groupes industriels militaires chinois face aux Russes qui ont vu leurs revenus baisser entre 2018 et 2019. “Les revenus des deux entreprises russes du top 25 – Almaz-Antey et United Shipbuilding – ont diminué entre 2018 et 2019, pour un total combiné de 634 millions de dollars”, détaille, en effet, le rapport du Sipri, précisant qu’“une troisième entreprise russe, United Aircraft, a perdu 1,3 milliard de dollars de ventes et a quitté le top 25 en 2019”.

Grâce à une augmentation de la demande sur ses avions de combat Rafales, le constructeur français Dassault Aviation a enregistré une augmentation de ses ventes de 105%, “la plus forte augmentation des ventes annuelles d'armes”.

De nombreux pays, dont ceux du Golfe, ont réalisé une importante commande pour ce type d’avion de combat. “Pour la première fois, une entreprise du Moyen-Orient est entrée au top 25. EDGE, basée aux Émirats arabes unis (EAU), est née en 2019 de la fusion de plus de 25 entreprises.

Elle se classe au 22e rang et représente 1,3% du total des ventes d'armes du top 25”, souligne le Sipri, expliquant que 17 pays du Sud et à revenus intermédiaires se sont lancés ces dernières années dans le développement du secteur industriel militaire, dans le cadre de programmes de coopération visant à bénéficier, entre autres, d’un transfert de technologie. 

“Les pays du Sud, qui cherchent à développer leurs programmes de production d’armement, ont accueilli les entreprises d’armement étrangères comme un moyen de bénéficier des transferts de technologies”, précise Diego Lopes da Silva, chercheur au Sipri.