Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Opinions Algériens/Ue

Date de création: 26-11-2020 19:06
Dernière mise à jour: 26-11-2020 19:06
Lu: 34 fois


RELATIONS INTERNATIONALES- ETUDES ET ANALYSES- OPINIONS ALGERIENS/UE

 

Près de la moitié des Algériens (45%) considèrent que leur pays entretient de bonnes relations avec l'Union européenne (UE). 36% des personnes interrogées ont une image positive de l’UE, chiffre inférieur à la moyenne régionale. 42%, seulement, estiment que l'UE a une influence positive sur le développement de l'Algérie. Ce sont là quelques-unes des conclusions du dernier sondage d'opinion annuel réalisé en Algérie, que le projet EU Neighbours South vient de publier. L'enquête, qui fait partie d'une série de sondages d'opinion réalisés dans huit pays partenaires du sud de la Méditerranée, a été menée en Algérie de juin à juillet 2020, auprès de 1 044 personnes interrogées de vive voix.

Les questions posées aux participants portaient sur leur perception générale de l'UE et des valeurs qu'elle véhicule, sur les relations de l'UE avec leur pays et sur l'impact du soutien financier de l'UE, notamment en soutenant la réponse de leur pays à la crise du Covid-19. L'objectif était également de découvrir leurs vecteurs d'information préférés, leur ressenti par rapport à leur situation personnelle et celle du pays, ainsi que leurs attentes. 44% des personnes sondées jugent “assez ou très négatives” les relations entre l’Algérie et l’Union européenne. Interrogés sur l’efficacité du soutien apporté par l’Union européenne en Algérie, 48% des sondés estiment qu’il est “assez ou très efficace”, contre 46% qui pensent le contraire.

Les Algériens questionnés estiment que l’Algérie a bénéficié du soutien de l’Union européenne, surtout dans les domaines du commerce (39%), de la santé (29%) et de l’accès à plus de produits et services (25%). Ils souhaiteraient que l'UE renforce encore son rôle dans ces domaines. À l'instar des autres pays de la région, les valeurs les plus souvent associées à l'UE sont les droits de l'Homme, la liberté individuelle et l’égalité des genres, tandis que les valeurs les moins associées à l'UE sont l'absence de corruption et la tolérance. Par ailleurs, 43% des personnes interrogées indiquent que les informations sur les visas constituent leur premier sujet d'intérêt dans leurs recherches sur l'UE. 32% des personnes sondées cherchent des informations culturelles, 29% s’intéressent aux questions économiques et financières et 25% cherchent des opportunités d’emploi.

Les Algériens sont globalement satisfaits de leur vie (63%) et plutôt optimistes pour les 12 prochains mois, puisque 59% s'attendent à une amélioration de leur vie quotidienne (contre 12% à une aggravation). 42% jugent leur situation professionnelle mauvaise contre 41% qui affirment le contraire. 80% des personnes interrogées relèvent que la situation économique est mauvaise. Questionnés sur les problèmes auxquels le pays est confronté, les Algériens interrogés ont cité notamment le chômage, la corruption, la santé et le logement.