Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bourse d'Alger- Marché actions 1er semestre 2020

Date de création: 22-11-2020 18:08
Dernière mise à jour: 22-11-2020 18:08
Lu: 40 fois


FINANCES-BOURSE- BOURSE D’ALGER-MARCHE ACTIONS 1er SEMESTRE 2020

 

Le marché des actions a clôturé le premier semestre 2020 en diminution de 42,51% et le marché PME n’a compté aucune transaction.

Déjà dérisoire, le nombre de transactions au niveau de la Bourse d’Alger a fortement chuté durant le premier semestre de l’année en cours. C’est ce qui ressort en effet du rapport semestriel publié par la société de gestion de la bourse des valeurs (SGVB). Seulement 97 transactions ont été réalisées au 30 juin 2020 contre 275 enregistrées durant la même période de l’année dernière, soit une baisse de 64,73%, relève la SGVB. Tous les indicateurs de la Bourse d’Alger ont connu une tendance baissière.

La valeur transigée globale enregistrée sur les différents compartiments de la Bourse d’Alger a atteint un montant de près 19,68 milliards de dinars, contre 34,27 milliards de dinars en 2019, soit un recul de 42,56%, induite par la baisse enregistrée dans l’ensemble des marchés dont celui de Blocs OAT (obligations assimilables du Trésor) qui a réalisé à lui seul 99,78% des échanges. “Le marché des actions a clôturé le premier semestre de l'année 2020 en diminution de 42,51% et le marché PME n’a compté aucune transaction durant ce semestre”, souligne le même rapport.

Le titre Biopharm, soutenu par un contrat de liquidité, s’est emparé quasiment de la majorité de l’activité du marché des titres de capital, avec une valeur transigée de près de 36 millions de dinars, en diminution de 59% de son chiffre réalisé à la fin du premier semestre 2019. L'action de l’EGH El Aurassi a enregistré une régression de 80%, passant d’une valeur transigée de 2,054 millions de dinars au premier semestre de l’année passée à seulement 414 250 dinars à la fin du premier semestre de l’année en cours. Les échanges en valeur sur le titre Alliances Assurances ont connu une baisse de 72%. C’est le cas pour les titres de NCA Rouiba et de Saïdal dont les valeurs transigées ont reculé respectivement de 41% et 10%.

En application des instructions des autorités publiques visant à prendre des mesures préventives nécessaires afin d’éviter la propagation du virus Covid-19, la SGBV affirme avoir procédé, le 22 mars dernier, à un réaménagement de son calendrier de cotation en passant à une seule séance de cotation par semaine au lieu de trois auparavant. Le rapport indique que le parquet de la Bourse d'Alger a tenu 52 séances de cotation, durant lesquelles le titre Biopharm était le plus transigé, enregistrant une fréquence de cotation de 48%, suivi du titre Alliance Assurances qui a été échangé uniquement au cours de 9 séances de cotation, soit une fréquence de 17%.

“Les titres EGH El Aurassi, NCA-Rouiba et Saïdal ont été coté entre 3 et 6 fois, ce qui correspond à un taux de fructuosité de moins de 12%”, lit-on dans le rapport. Concernant l’évolution des cours, le titre Alliances Assurances a enregistré, à la fin du premier semestre de l'année en cours, une hausse de 8 dinars par rapport à son cours d'ouverture estimé à 418 dinars, soit une variation de 1,91%. Le titre EGH El Aurassi a gagné 14 dinars par rapport à sa valeur d'ouverture évaluée à 546 dinars.

Le titre Biopharm a connu une légère hausse de 2 dinars, soit 0,17% de sa valeur d’ouverture. Par contre, “les titres NCA Rouiba et Saïdal ont terminé en baisse, perdant ainsi entre 8% et 9,5% de leur valeur cotée au début de l’année”, constate la SGVB. Cependant, l'indice de la Bourse d'Alger Dzairindex a enregistré une légère hausse de 0,93%, terminant à 1527,433 points.

Le rapport évoque, également, la baisse de 7,12% de la capitalisation boursière, passant de 47,65 milliards de dinars au premier semestre 2019 à 44,26 milliards de dinars au 30 juin 2020. La SGVB précise que la capitalisation reste fortement concentrée sur le secteur de l'industrie pharmaceutique qui en accapare 81,7%. L’agroalimentaire, le secteur des assurances et l'hôtellerie affichent à peu près des parts respectives de 4%, 6% et 9% de la capitalisation totale.