Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Etude Insp, Covid 19 (octobre 2020)

Date de création: 08-11-2020 14:21
Dernière mise à jour: 08-11-2020 14:21
Lu: 3 fois


SANTE – ETUDES ET ANALYSES – ETUDE INSP COVID 19 (OCTOBRE 2020)

Le mois d’octobre s’est caractérisé par une accélération de la progression de l’épidémie du Covid-19 qui s’est traduit par une hausse inquiétante des hospitalisations qui ont pratiquement doublé en un mois. Une situation qui perdure depuis le début du mois de novembre avec l’augmentation du nombre de cas, des hospitalisations, des admissions en réanimation, des décès et c’est ce qui semble effrayer les autorités sanitaires d'autant plus que la grippe saisonnière pointe le bout de son nez.
Selon le dernier bulletin épidémiologique publié par l’Institut national de santé publique (INSP), l’accélération des contaminations est plus nette pour les régions Centre et Est, elle est moins prononcée pour la région Sud.
Avec plus de 60 800 personnes atteintes depuis l’apparition de l’épidémie, les 2024 décès et le rebond spectaculaire observé depuis la mi-octobre, l’inquiétude s’installe encore une fois.
La situation épidémiologique du mois d’octobre en matière de Covid-19 est inquiétante à en croire le dernier bulletin de l’INSP qui note une évolution globale de la situation en termes de morbidités, de mortalités et d’hospitalisations. Au cours de la dernière semaine du mois d’octobre (25 au 31), le nombre hebdomadaire de nouveaux cas PCR+ enregistrés est de 2 062 cas avec une moyenne quotidienne de 294,6 et des extrêmes allant de 263 à 320. Comparé au nombre de nouveaux cas de la dernière semaine du mois de septembre (24 au 30), on note une hausse de 82,5%. Ainsi, au cours de la dernière semaine de septembre, 1 130 cas ont été notifiés. Les wilayas qui déclarent plus de 100 cas hebdomadaires sont par ordre croissant : Blida (115), Tizi Ouzou (115), Batna (136), Jijel (203), Oran (232) et Alger (370).
Entre le 25 et le 31 octobre, 3 626 cas dépistés par l’imagerie médicale ont été notifiés, soit une moyenne de 518 cas par jour. Par rapport à la dernière semaine de septembre, les notifications ont été multipliées par 2,3. Les wilayas qui notifient plus de 200 cas hebdomadaires sont Constantine (210), Jijel et Bordj-Bou-Arréridj (213 cas chacune), Sétif (214), Blida (252), Béjaïa (288), Médéa (320) et Alger (704). Quant à la région Sud, les incidences PCR+ sont de 119,53 cas pour 100 000 habitants au 1er octobre et de 124,51 au 31 octobre. Tindouf (212,36), Ouargla (186,81), Illizi (169,32) et Biskra (144,54 cas pour 100 000 habitants) sont les wilayas avec les taux les plus élevés. Pour ce qui est de l’évolution des hospitalisations, leur nombre a pratiquement doublé entre le 1er et le 30 octobre passant de 2 298 à 4 337, soit un accroissement de 88,7%. Toutes les régions observent une hausse des hospitalisations, plus marquée au Centre et à l’Est, estimée à 98,2 % ; 84,7% ; 65,5% et 35,5% respectivement au Centre, à l’Est, à l’Ouest et au Sud.
Entre le 11 et le 21 octobre, on observe une augmentation des hospitalisations pour la majorité des régions à l’exception du Sud. Les valeurs moyennes quotidiennes sont de 1 441,7 – 1 018,5 – 196,7 et de 81,3 respectivement pour le Centre, l’Est, l’Ouest et le Sud. On observe une hausse moyenne de 24,0% -19,9% et de 17,9% pour le Centre, l’Ouest et l’Est. À l’échelle nationale, le nombre moyen quotidien de patients hospitalisés pour Covid-19 est de 2 696,6 et des valeurs extrêmes de 2 281 et de 3 130. Au cours de la troisième période, celle du 20 au 31octobre, le nombre de patients en structure hospitalière continue de progresser tant à l’échelle nationale que pour l’ensemble des régions.
Ainsi, le nombre moyen de patients hospitalisés est de 2 038,7 ; 1 348,2 ; 246,2 et de 98,6 respectivement au Centre, à l’Est, à l’Ouest et au Sud. Cela correspond à une hausse régionale respective de 41,5% 32,4% ; 25,2% et de 21,3%.