Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Complexe sidérurgique Bellara 2020

Date de création: 15-10-2020 17:50
Dernière mise à jour: 15-10-2020 17:50
Lu: 3 fois


INDUSTRIES- ENTREPRISE- COMPLEXE SIDERURGIQUE BELLARA 2020

 

© Liberté./Amor Z., jeudi 15 octobre 2020

Le complexe devrait atteindre la capacité de 2 millions de tonnes dans une première  phase  avant  de  voir porter, à  terme, cette  production  à  son double.

La production d’acier a atteint 650 000 tonnes au complexe sidérurgique de Bellara, à El-Milia, dans la wilaya de Jijel, selon un responsable de l’entreprise. Implantée sur une superficie de 217 ha dans le site industriel de cette zone, ce complexe est entré en phase de production, il y a deux années, après une période de montage de ses installations par l’entreprise italienne Danielli, entamée en 2015. 

Les produits d’acier fabriqués dans cette usine concernent notamment le fil machine et le rond à béton d’une large gamme allant de 5,5 mm de diamètre à 40 mm. Quant à la matière première pour la fabrication de ces produits, elle est importée d’Ukraine, de Suisse et d’autres pays, à raison de 300 à 400 000 tonnes par année, selon le même responsable. 

Celui-ci précise, en outre, que la fabrication de l’acier à partir du produit semi-fini des billettes, également importées, a été abandonnée pour recourir à l’importation de la matière première à partir de laquelle tous les produits d’acier sont fabriqués par les différentes unités de cette usine.

Celle-ci devrait atteindre la capacité de 2 millions de tonnes dans une première phase avant de porter, à terme, cette production à son double. L’acier  fabriqué  est  destiné  au  marché  national, mais  également  à l’exportation. 

Il est ainsi prévu d’exporter des quantités à l’étranger, notamment vers l’Afrique du Sud et l’Espagne. Une société sous-traitante a conclu des contrats d’exportation vers la péninsule Ibérique pour une quantité de 10 000 tonnes. D’autres contrats sont attendus pour être conclus avec ce pays, selon le même responsable. 

Il convient de rappeler que la réalisation de ce complexe, détenu par Algerian Qatari Steel (AQS), un groupe mixte algéro-qatari, créé en 2013, obéit à l’objectif de couvrir les besoins du marché national en matière d’acier avant de passer au stade de l’exportation, selon les projections avancées.

Par ailleurs, et sur un autre plan, le projet d’aménagement et de viabilisation de la zone industrielle de Bellara, implantée sur une superficie totale de 523 ha, a atteint un taux d’avancement des travaux de 60%.

Selon les explications fournies au wali, Abdelkader Kelkel, lors de son déplacement sur les lieux, il y a quelques jours, ce projet rencontre encore des difficultés pour aboutir.

Cette opération concerne pourtant la réalisation et la mise en place d’un réseau de routes, d’AEP, de gaz, d’électricité et de téléphone pour les besoins d’installation d’autres projets d’investissements sur ce site. Des obstacles de toute nature semblent bloquer la réalisation de ce projet, tant attendu pour faciliter le lancement des investissements 
retenus. 

Le représentant des opérateurs économiques de la zone de Bellara, des investisseurs et des responsables d’entreprise chargés de l’exécution des travaux d’aménagement ont saisi l’occasion de la présence du wali pour lui présenter leurs doléances sur cette situation de blocage.