Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Rapport français

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:30
Lu: 633 fois


Un rapport sur le secteur informatique élaboré par le mission économique de l'Ambassade de France à Alger (octobre 2005) indique qu' "il n'existe pas de véritable industrie manufacturière capable de proposer des produits algériens puique la plupart des opérateurs recourent soit à l'importation du matériel monté à l'étranger qu'ils distribuent sur le marché local, soit assemblent eux-mêmes les pièces détachées et kits qu'ils importent". Les rédacteurs soulignent que le nombre de stations de travail s'élève à environ 150 000 sachant que le marché des particuliers représente moins de 20% et le volume des importations avoisine 50 000 ordinateurs par an.
Autres remarques: produits de mauvaise qualité et faibles coûts des produits asiatiques.
L'Algérie, pour eux, est un pays peu informatisé avec un taux de pénétration de 12%…..à cause du taux élevé des droits de douane et le tarif du micro - ordinateur (4 mois de salaire).
Les petites et moyennes entreprises algériennes ne paraissent pas suffisamment conscientes du potentiel offert par les Tic pour développer leur activité et améliorer leur compétitivité puisque 0,1% d'entre-elles seulement sont informatisées.
Le niveau d'informatisation de l'administration reste faible et non adapté pour intégrer des applications informatiques récentes et 70% du matériel informatique est obsolète.
Les entreprises algériennes sont peu connectées.
L'Algérie, pour le rapport, compte 750 000 internautes, soit 2,25% de la population et 6 000 cybercafés à fin 2004. 75% des internautes (les particuliers) se connectent une fois par semaine et 10% au moins une fois par jour.