Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Opération

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 02-01-2009 06:41
Lu: 616 fois


L'opération "Ousratic-1 Pc par foyer" a été lancé dimanche 23 octobre 2005 par le ministère de la Poste et des Tic .
L'opération vise à doter 5 à 6 millions de familles en micro-ordinateurs à l'horizon 2010.
L'opération a nécessité un partenariat entre plusieurs parties prenantes: les fournisseurs de Pc, les fournisseurs d'accès à Internet à haut débit, les éditeurs de logiciels, les fabricants de processeurs, les opérateurs postaux, les opérateurs de télécommunications, les banques et les établissements financiers, les sociétés d'assurances et de réassurance et les entreprises de communication.Une convention-cadre avait été alors signé le 18 juillet 2005.
Pour avoir un micro-ordinateur, dont le prix variera entre 40 000 et 80 000 dinars, l'intéressé doit remplir un formulaire disponible auprès des banques, des services de la poste ou bien sur un site internet, à condition qu'il ait un salaire permanent égal au Smig. Le taux d'intérêt appliqué aux prêts octroyés aux familles, au départ de 9%, est ramené à 8%. Les ménages rembourseront les crédits à la consommation dont ils bénéficieront par des versements mensuels à partir de 1 350 dinars étalés sur des périodes allant de 12 à 36 mois.
Notes : - Près de deux années après son lancement, l'opération n'avait pas rencontré le succès espéré, " une ambition relevant de l'utopie " selon le premier responsable du secteur (lundi 16 avril 2007) . C'est pour cela que des mesures d'allègement ont été proposées : baisse de la Tva de 17% à 7% sur les ordinateurs, bonification du taux d'intérêt des crédits bancaires accordés, révision à la baisse des prélèvements sur les mensualités…

- Le 8 novembre 2008, le nouveau ministre de la PTIC , Hamid Bessalah,  annonçait qu'une nouvelle version du projet Ousratic allait être lancée devant l'échec de la première démarche (seulement 50 000 unités vendues, c'est-à-dire moins de 6% des objectifs tracés)