Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

El Watan- Parcours 30 ans

Date de création: 08-10-2020 18:17
Dernière mise à jour: 08-10-2020 18:17
Lu: 6 fois


COMMUNICATION- PRESSE – EL WATAN- PARCOURS 30 ANS

Les dates clés du parcours d’El Watan

 © El WATAn, jeudi 8 OCTOBRE 2020

  Le 8 octobre 1990 sortait le premier numéro en grand format du quotidien indépendant El Watan des rotatives de la société El Chaab à Hussein Dey.

 Le 2 janvier 1993, six journalistes d’El Watan ont été arrêtés et torturés dans les gêoles de la Gendarmerie nationale commandée à l’époque par le général Abbas Gheziel. Les journalistes ont été accusés d’avoir divulgué une information «prématurée». L’affaire de «K’sar El Hiran» a pris des proportions internationales. Les six journalistes ont été libérés une semaine plus tard. Ils seront totalement relaxés en 2000.

 Le 9 août 1993, le Premier ministre Belaïd Abdeslam signe un décret à travers lequel est institué le monopole de l’Etat sur la publicité du secteur public. Pourtant, le décret n°88-201 du 18 octobre 1988 a abrogé toutes les dispositions réglementaires conférant aux entreprises socialistes, à caractère économique, l’exclusivité d’une activité ou le monopole de la commercialisation (Jora n°42).

 En février 1997, la SARL El Watan est transformée par ses fondateurs en Société par actions (SPA) au capital social de 61 millions de dinars.

Advertisements

 En février 1998, El Watan est suspendu un mois durant pour une invraisemblable affaire de créances auprès de l’imprimerie. La société a réussi à réunir l’argent demandé grâce aux apports apportés par ses fondateurs et des amis. Les déboires d’El Watan sont essentiellement dus au conseiller et «mauvais génie» du président Liamine Zeroual, Mohamed Betchine.

 Avec la création en 1999 d’une agence de communication ACOM, El Watan a consolidé ses acquis en devenant un grand groupe de presse.

 En 2001, El Watan, en association avec le quotidien indépendant arabophone El khabar, se dote d’une imprimerie de marque allemande (KBA). Elle restera bloquée plusieurs mois sans aucune raison valable au niveau du port d’Alger. La veille du voyage à Berlin du président Bouteflika à l’invitation du chancelier Shroeder, ordre a été donné de libérer la machine.

 En 2004 et 2005, El Watan et El Khabar vont importer quatre nouvelles imprimeries à Alger, Constantine et Oran.

 Aujourd’hui, El Watan a le plus grand tirage de la presse nationale, avec 65 000 à 70 000 exemplaires par jour. Une performance pourtant bridée par la pandémie de la Covid-19.