Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Marché

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 04-01-2015 16:53
Lu: 677 fois


INFORMATIQUE - INTERNET - MARCHÉ

Le potentiel d'abonnés au réseau Internet est de 6 millions d'abonnés dans les prochaines années (selon le ministre, 19 mars 2005), et le taux de connectivité oscillera entre 15 et 20% d'ici 2010.
Pour le président de l'Association algérienne des fournisseurs de services Internet, " l'Algérie est passé d'un (1) cybercafé en 1998 à 5 000 en 2005 et il y a près de 35 providers opérationnels, les Isp" (36 en avril 2005 sur 108 autorisations délivrées).
A noter que près de 50% des cybercafés ont été créés dans le cadre du dispositif Ansej et que la création se fait sur simple déclaration au registre de commerce: 500 à Alger, 250 à Batna, 200 à Oran, 100 à Tizi Ouzou….
Les cybercafés emploient (avril 2005) 15 000 personnes, jeunes informaticiens et techniciens et le marché est estimé (en 2004) à 5 milliards de dinars.
Le nombre d'abonnés (Adsl) au réseau Internet est estimé à 100 000 et celui des utilisateurs à 1,5 million (6 millions en 2008 ?). Il y a aussi 3000 sites web.
Les contraintes au développement de l'Internet en Algérie sont notamment le coût élevé des micro-ordinateurs (50 000 dinars soit 5 fois le Snmg en Algérie contre 500 euros en Europe ) et les tarifs d'accès à l'Internet haut débit (Adsl): 2000 dinars /mois soit 1/5 du Snmg contre 20 euros/mois en Europe soit 1/50 du Smig….et un accès 50 fois plus rapide que celui offert en Algérie.
Notes : - Selon une enquête du Ceneap (2005), l'accès à Internet demeure très faible dans les zones rurales puisqu'il ne dépasse pas le 0,12%.
- Selon un rapport de la Banque mondiale sur le "e-développement" diffusé en novembre 2005, le nombre de cybercafés est passé de 100 en 1999 à 4 000 en 2002( il serait de 7 000 début 2007)
- Selon l'Arpt (juillet 2006), l'activité Internet demeure encore le parent pauvre du secteur de télécommunications .Le taux de pénétration est faible soit près de 5,52% (environ 10% pour la Tunisie et le Maroc). Le nombre d'internautes est estimé à 1,9 million d'abonnés à fin 2005 contre 1,5 en 2004. Ce chiffre inclut essentiellement les internautes qui se connectent à partir de leur foyer, des cybercafés, les universités, les entreprises et les administrations. Pour Younès Grar, président de l'Aafsi, il y a près de 7 000 sites web algériens dont la plupart ne sont pas mis à jour.
-Selon une étude du Pnud/Ictdar (Information and communication technology for development in arab region), présentée à Alger en octobre 2007 par une conseillère en stratégie, le taux de connectivité à Internet est de l'ordre de 5,83% en Algérie, 14,61 pour le Maroc et 9,46 pour la Tunisie (moyenne au niveau de tout le Maghreb : 2,5%)

- Selon une étude réalisée par des experts algériens (et que la presse du 22 octobre 2008  ne cite pas. Il s'agirait d'experts du CREAD), le taux de ménages connectés à Internet représente près de 2,6% en 2008. Ces experts ont estimé que le taux de pénétration de l'Internet est de 9,5% et le nombre d'internautes est évalué à 3,5 millions dont 1,5 million chez le provider public Djawab.

Le nombre d'abonnés ADSL s'élève à 250 000 en Algérie. Ils ont recensé également près de 5000 cybercafés utilisant la technologie WIMAX et 3 500 abonnés au réseau de télécommunications par satellite VSAT.

Cette étude révèle que "près de 60% des APC du pays, soit 960, sont connectés à l'Internet et 12 000 établissements scolaires sont connectés à Internet".

Il y a , par ailleurs, 10 à 20 sites Web créés par jour et 12 000 sites Web recensés en Algérie...alors qu'il y a une capacité de 10 000 sites institutionnels et plus de 300 000 sites pour les PME à créer.

Il y a trois catégories de sites Web. La première catégorie comprend les sites Web déclarés et hébergés en Algérie. La seconde englobe les sites Web algériens hébergés à l'étranger dont le propriétaire réside en Algérie. Le nombre de ces sites s'élève, selon les experts, à 4 000 dont 90% sont actifs.La troisième catégorie regroupe les sites Web déclarés à l'étranger dont le propriétaire ne dit pas s'il réside en Algérie. Le nombre de ces sites est estimé  à 1 000

Notes: En 2010, l'Algérie est classée à la 13è place des 17 pays arabes de la région Mena avec seulement 13,6% de taux de pénétration de l'internet (classement établi par le site Kapitalis , à partitr de données fournies par Internet World Stats....

En matière de débit d’internet, l’Algérie occupe la 176e place selon un classement établi par le site www.netindex.com et regroupant 178 pays (début 2013) . Pour réaliser ce classement, le site s’est basé sur des millions de résultats de tests récents du débit Internet(Speedtest.net) et d’accessibilit(Pingtest.net). Pour l’Algérie, le résultat a été obtenu grâce à l’analyse des résultats de tests effectués entre le 17 août 2012 et le 26 septembre de la même année. 272 946 adresses IP uniques ont été utilisées en Algérie durant cette étude, a affirmé Speedtest.net. Il est à souligner, par ailleurs, que 82,7% d’internautes algériens bénéficient d’une connexion ADSL, soit normalement du haut débit. Ceci dit, la moyenne des modems ne dépasse pas 1 Mo. Et encore, ils ne sont que 34.7% à atteindre ce débit et 30,9% à bénéficier d’un débit de 512 Kbits/seconde. Sur un autre chapitre, le taux de pénétration d’Internet en Algérie est estimé à 14% alors que chez les voisins, le Maroc et la Tunisie, il est respectivement de l’ordre de  51% et de 39%.
Ces statistiques ont été révélées par le responsable de Google Afrique du Nord, Khaled Koubaâ dans un entretien accordé au quotidien électronique Maghreb Emergent. Toujours selon la même source, le taux d’abonnés au haut débit en Algérie est de 2,54% contre 4,6% en Tunisie. Même en matière d’exploitation des technologies de l’information et de la communication par les entreprises algériennes, le retard est considérable. Seulement 15% des entreprises algériennes sont connectées à Internet en 2013 et 9% seulement des entreprises ont une adresse électronique et aucune d’entre elles n’a pensé à mettre en ligne un catalogue de ses produits.   

 

 

 

 

1 octobre 2014: - - L'Algérie est classé 54è au rang mondial en Internet (6,6millions d'internautes)

Monde: 3 milliards d'internautes

1 milliard de sites web

48,4% des internautes originaires d'Asie

21,8% en Amérique

19% en Europe

9,8% en Afrique

0,9% en Océanie

Internautes: Chine avec 640 millions et USA avec 279 millions

Nombre total de e-mail envoyés: 168 milliards, 540 millions de tweets et près de 35 400 sites pirates (source: Alhubeco avec les données du World Factbook de la CIA, de la BM et de l'UIT)

 2014: Selon le rapport 2014 de l'ARPT, rendu public par  le président de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications, Mohamed Toufik Bessaï, le 20 décembre ,  le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile en Algérie a atteint 45,489 millions de clients, dont 8,231 millions à la 3G, soit une télé-densité de 115%,  au 30 novembre 2014 »

 

  Le nombre d’abonnés à l’Internet en Algérie a quadruplé  en une année, avoisinant les 10 millions au 30 novembre 2014 . Le parc des abonnés à l’internet est passé de 2.339.338 en 2013 à 9.816.143 abonnés au 30 novembre 2014, dont 8.231.905 enregistrés pour l’internet mobile .   Il a relevé que le taux de pénétration en internet est passé de 6,04 en 2013 à 24,85% au 31 novembre 2014, une progression qui s’explique essentiellement par le lancement de la 3G en décembre de l’année dernière. Le haut débit fixe (ADSL) compte 1.510.273 abonnés au 30 novembre 2014 contre 1.297.868 abonnés en 2013. Quant au haut débit sans fil en mode fixe (4G LTE), le nombre d’abonnés à cette nouvelle technologie, introduite en avril dernier dans le pays, a atteint  les 71.402. La 4G LTE a concerné, dans un premier temps, les entreprises et les cybercafés avant de s’étendre aux particuliers. Le reste des abonnés à l’internet concerne le Wimax (2021 abonnés) et le Vsat (542 abonnés).