Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Indice mondial Innovation -Etude Cornell/Ompi 2020

Date de création: 06-09-2020 17:02
Dernière mise à jour: 06-09-2020 17:02
Lu: 33 fois


ECONOMIE- ETUDES ET ANALYSES- INDICE MONDIAL INNOVATION- ETUDE CORNELL/OMPI 2020

 

L’Algérie fait pâle figure en matière d’innovation. C’est ce qui ressort de l’indice mondial de l’innovation 2020 publié, récemment (début septembre 2020) , conjointement par l’Université Cornell, l’Insead et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). L’Algérie est classée à la 121e place sur 131 pays, loin derrière la Tunisie qui occupe la 65e position, le Maroc qui arrive au 75e rang, ou l’Égypte classée à la 96e place.  L’Algérie a reculé de huit places par rapport au classement 2019.

La Suisse, la Suède, les États-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni et les Pays-Bas sont en tête du classement. Dans la région Afrique du Nord et Asie occidentale, “l’Arabie saoudite (66e) et la Jordanie (81e) comptent parmi les économies qui ont enregistré une nette progression dans le classement cette année, en raison d’une combinaison d’améliorations des résultats et d’un changement de modèle”. L’indice mondial de l’innovation 2020, explique-t-on, est la moyenne de deux sous-indices.

Le sous-indice des intrants en matière d’innovation permet d’évaluer les éléments de l’économie nationale qui incarnent les activités innovantes autour de cinq piliers. Le sous-indice des résultats en matière d’innovation rend compte des preuves manifestes de l’innovation, autour de deux piliers. L’Algérie a obtenu de meilleures notes en termes d'intrants d'innovation que de produits d'innovation. Notre pays occupe le 111e rang en matière d’intrants d’innovation, en recul par rapport à l’année dernière.

Concernant les produits d'innovation, l'Algérie se classe à la 126e place. En d’autres termes, l'Algérie produit moins de produits innovants par rapport à son niveau d'investissement dans l'innovation. En tenant compte du produit intérieur brut et du niveau de développement du pays, le rapport estime que l’Algérie affiche, en matière d’innovation, “des performances inférieures aux attentes”. Notre pays est à la traîne dans pratiquement tous les piliers de l’indice mondial de l’innovation. L’Algérie pointe à la 130e position concernant “le perfectionnement des marchés”.

Elle est classée à la 126e place quant au perfectionnement des entreprises et à la 125e position sur le plan des résultats liés au savoir et à la technologie. La meilleure performance de l’Algérie est observée dans le pilier “capital humain et recherche”, où notre pays est classé au 74e rang. Pour rappel, en octobre de l’année dernière, un responsable du ministère de l’Industrie avait évoqué la mise en place d’un comité dans l’objectif d’améliorer le classement de l’Algérie dans l’indice mondial de l’innovation.

Ce comité devait permettre de ramener l’Algérie à un niveau de visibilité meilleur à l'échelle internationale et de valoriser ses efforts en matière de protection de la propriété intellectuelle. En mars dernier, lors d’un Conseil interministériel, le Premier ministre avait évoqué la création d’un Haut-Conseil de l’innovation qui constituera la pierre angulaire de l’orientation stratégique en matière de valorisation des idées, des initiatives innovantes et des potentialités nationales de la recherche scientifique, au service du développement de l’économie et de la connaissance.