Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Sonatrach- Rapport annuel 2019 (Synthèse)

Date de création: 06-09-2020 16:59
Dernière mise à jour: 06-09-2020 16:59
Lu: 8 fois


ENERGIE –ENTREPRISE- SONATRACH - RAPPORT ANNUEL 2019 (SYNTHÈSE)

 

Le chiffre d’affaires du groupe Sonatrach a reculé de 12% en 2019 pour s’établir à 4 303 milliards de dinars, contre 4 881 milliards de dinars en 2018.

La déprime des marchés du pétrole en 2019 a fortement impacté le chiffre d’affaires de Sonatrach. Ce dernier a reculé de 12% à l’issue du dernier exercice pour s’établir à 4 303 milliards de dinars, contre 4 881 milliards de dinars en 2018, peut-on lire dans le rapport financier annuel du groupe mis en ligne sur son site internet. Le chiffre d’affaires comprend la production d’hydrocarbures, les reventes en l’état et les prestations fournies aux tiers. Sa contraction n’était pas sans conséquences sur le résultat net de l’entreprise.

La valeur de celui-ci a connu une baisse de 76 milliards de dinars, se chiffrant à 338 milliards de dinars, y est-il mentionné. Quant aux exportations d’hydrocarbures, le document affirme qu’elles ont atteint “32,98 milliards de dollars en 2019, contre 38,9 milliards de dollars en 2018, soit une diminution de 15%”. Les ventes des produits pétroliers et gaziers de Sonatrach sur le marché national ont également suivi une tendance à la baisse, se situant autour de “306 milliards de dinars, en recul de 3% par rapport à 2018”, est-il noté dans le document.

Au tableau fiscal, les chiffres ne sont pas, non plus, bons, puisque la fiscalité pétrolière versée au Trésor public, au titre de l’exercice clos au 31 décembre 2019, n’a atteint que “2 695 milliards de dinars, soit une chute de 5% par rapport à 2018”, souligne le rapport qui relève, par ailleurs, une nette hausse de la masse salariale de l’entreprise.

Celle-ci caracole au-delà d’un milliard de dollars (184 milliards de dinars en 2019), contre 155 milliards de dinars en 2018, soit une augmentation de “29 milliards de dinars”. Quant aux charges financières, elles se sont établies à “530 milliards de dinars, constituées principalement de la rémunération des associés et des pertes de change liées à l’actualisation des créances et des dettes libellées en monnaies étrangères”.

Selon le rapport annuel, la rémunération des associés (profit oil) est passée de “565 milliards de dinars en 2018 à 470 milliards de dinars en 2019, soit une diminution de 17%, alors que les pertes de change sur les avoirs en devises et les factures libellées en monnaies étrangères inscrites au bilan (créances et dettes), sur la base du cours de change au 31/12/2019, sont de 56 milliards de dinars”.

En matière de couverture d’assurances visant à protéger son patrimoine industriel, Sonatrach relève dans son rapport financier que la prime d’assurances pour la période 2019–2020 était de “31,396 millions de dollars, soit une augmentation de 16,2% par rapport à la période 2018-2019”. Cette augmentation, y est-il mentionné, s’explique par “l’incorporation d’un nouveau patrimoine”.

Le document note également que “le montant de la prime Cost Of Control était de 1,136 million de dollars, soit une baisse de 22% par rapport à la période 2018-2019, et que la prime couvrant les appareils de forage était de 1,613 million de dollars, soit une prime similaire à celle de l’exercice 2018-2019”. Quant à l’assurance responsabilité civile générale, le rapport souligne que “le montant de la partie de la prime transférée vers le marché international était de 0,659 million de dollars, pour la période 2019-2020, soit une hausse de 25% par rapport à la période 2018-2019”.

Pour ce qui est de la partie de la prime destinée au marché local, elle reste constante, soit de 25 millions de dinars, y est-il expliqué. Le rapport révèle, en résumé, que la valeur de l’ensemble des couvertures d’assurance est passée de “87,713 milliards de dollars pour la période 2018-2019 à 88,907 milliards de dollars pour la période 2019-2020, soit une évolution d’environ 1,4 %.”