Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Commémoration Journée nationale du Chahid- Message A. tebboune

Date de création: 20-08-2020 19:19
Dernière mise à jour: 20-08-2020 19:19
Lu: 14 fois


HISTOIRE- GUERRE DE LIBERATION NATIONALE-  COMMEMORATION  JOURNEE NATIONALE DU MOUDJAHID -MESSAGE PRESIDENT A.TEBBOUNE

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune,a estimé jeudi 20 dans un message lu en son nom à Bordj Bouararidj par le ministre des Moudjahidines que le double anniversaire de l’offensive du Nord constantinois et la tenue du Congrès de la Soummam, que le premier évènement a scellé la fusion entre les Moudjahidine et le peuple jusqu’à la victoire, et le second a consolidé cet acquis historique à travers une meilleure organisation de la lutte armée. La traduction APS du message.

 Au nom de Dieu clément et miséricordieux

 Chères concitoyennes, chers concitoyens,

 La Journée nationale du Moudjahid, qui coïncide avec le 1er jour de l’année de l’Hégire, qu’Allah le renouvelle pour nous tous et pour la Oumma musulmane,dans le bien-être et la bénédiction, est pour nous l’opportunité de célébrer deux stations marquantes de notre glorieuse Guerre de libération. Il s’agit de l’offensive du Nord constantinois, menée le 20 août 1956 par l’Armée de Libération Nationale (ALN) sous la conduite de Chahid Zighoud Youcef, et le Congrès de la Soummam, tenu à la même date de l’année suivante, en présence de l’élite des dirigeants de la Révolution armée.

Si le premier évènement a scellé la fusion entre les Moudjahidine et le peuple, jusqu’à la victoire, et conféré à leur lutte une dimension maghrebine, dictée par le devoir de solidarité avec le peuple marocain frère, qui réclamé le retour de l’exil du Roi Mohamed V, le second a consolidé cet acquis historique à travers une meilleure organisation de la lutte armée, qui a donné un nouveau souffle à l’ALN pour atteindre l’objectif de l’indépendance et du recouvrement de la souveraineté nationale.

Avec leur esprit revanchard habituel, les forces coloniales ont riposté à cette offensive, une semaine durant, par une répression féroce, menée sans distinction aucune, contre une population désarmée, comme ce fut le cas lors des massacres du 8 mai 1945.

Ainsi, dans le seul stade municipal de la ville de Skikda, 10.000 Algériens ont été massacrés et enterrés dans des fosses communes. Des crimes odieux qui ont mis à nu, encore une fois, le mensonge de la mission civilisatrice de la colonisation, qui cachait mal tous les crimes contre l’humanité infligée au peuple algérien.

Ce soulèvement populaire a eu un retentissement avéré dans le processus d’’internationalisation de la cause algérienne, qui fut ainsi portée à l’Assemblée générale des Nations-Unies et acquit la sympathie de larges pans de l’opinion publique occidentale, et le soutien de nombreux pays, notamment afro-asiatiques.

Un soulèvement qui a balisé le terrain à une nouvelle stratégie, pensée par les dirigeants de la Révolution et cristallisée dans la Charte de la Soummam pour une mobilisation populaire et une organisation des rangs autour d’une Direction unifiée conformément à la Déclaration historique du 1er Novembre 54.

Cette escale se veut, par ailleurs, l’occasion de se recueillir à la mémoire de l’ensemble des Chouhada de la Résistance populaire à travers toutes les époques, et de rendre également hommage à leurs vaillants compagnons qui ont contribué, par la suite, à l’édification de l’Algérie.

Cet anniversaire nous permet de réitérer le soutien de l’Algérie, qui a tant souffert des affres de la colonisation, aux peuples en lutte pour leur droit à l’indépendance, et en premier lieu aux frères Palestiniens et;Sahraouis.

 Chères concitoyennes, chers concitoyens,

 Cette célébration de la Journée du Moudjahid interpelle tout patriote sincère à mesurer la responsabilité qui lui incombe dans cette conjoncture particulière que traverse notre pays au double plan interne et régional.

Une conjoncture qui nous interpelle aussi à resserrer notre Front interne, à mobiliser nos énergies créatrices et à libérer les idées et les initiatives pour concrétiser le projet du changement radical global, celui de l’édification d’une Algérie forte de ses institutions démocratiques, où la compétence et l’intérêt de la nation sont les seuls critères à faire valoir.

Occasion de renforcer notre lien à nos Gloires, source de notre fierté éternelle, ces haltes de commémoration des épopées héroïques des hommes et femmes qui ont façonné l’Histoire sont également des moments de méditation et de questionnement, pour tout patriote sincère, sur ce qui a été offert à cette patrie en contrepartie de ce qu’elle a donné.

Elles sont, en outre, un message à l’adresse des générations montantes pour leur rappeler leur responsabilité dans la sauvegarde de la patrie à travers notamment la préservation de la Mémoire collective, qui doit rester, en tout temps et toutes circonstances, l’étendard de nos gloires.

Après le rapatriement des ossements des 24 chefs de la Résistance populaire et de leurs compagnons, conservés dans les sous-sols du Musée de l’Homme à Paris, je tiens à réitérer mon engagement à poursuivre cette entreprise jusqu’à ce que les ossements de tous nos Chouhada, exilés et déportés, soient honorablement inhumés dans leur pays. Fidèles au serment nous demeurerons tant qu’Allah nous prête vie.

A l’occasion de la commémoration de ce double anniversaire, si cher à nos cœurs, je vous invite, chères concitoyennes, chers concitoyens, à tourner la page des divergences et divisions pour une pleine adhésion à la bataille du changement radical que nous avons engagée aux plans politique et socioéconomique. Cette même adhésion qui avait permis à nos aïeux de remporter la bataille de la libération en dépassant les calculs étriqués et les considérations personnelles pour se mobiliser autour d’un seul objectif, celui la renaissance de notre chère Algérie et son rayonnement régional.

 Vive l’Algérie libre, altière et souveraine

Gloire et Grandeur à nos valeureux Chouhada.