Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Corail

Date de création: 11-05-2008 12:36
Dernière mise à jour: 05-11-2012 16:28
Lu: 1032 fois


AGRICULTURE - PÊCHE - CORAIL

L'Algérie et le pays qui possède la plus grande réserve de corail rouge de Méditerranée. L'Algérie a été le premier producteur de corail rouge en Méditerranée avec 48% du volume pêché en 1991, selon les statistiques de la Fao.
La pêche y est interdite depuis 1998 (jusqu'en 2013 ?) et cette interdiction a été renforcée par un décret du 17 février 2000 "pour protéger la ressource", en attendant les résultats d'une étude confiée à un groupement français ( Creocean/Comex/Cnrs), équipé d’un navire de recherches océanographiques , le Janus 2, qui doit "dresser – durant 17 mois - un état des lieux tant du point de vue de la qualité que de la quantité avant d'en proposer un plan de gestion" (lancement officiel de la campagne, à Annaba , le mardi 11 juillet 2006) .
La pêche au corail rouge reste très confidentielle et elle a été longtemps effectuée beaucoup plus par des pêcheurs clandestins nationaux et étrangers, car le produit est une ressource à forte valeur commerciale. Négocié à plus de 800 euros et jusqu'à 1 500 euros  le kilogramme, il peut atteindre jusqu'à 15 000 euros la pièce avec des branches .Les statistiques montrent que les quantités pêchées ont triplé entre 1984 et 1991 passant de 4,2 tonnes /an à 12 tonnes/an.
Le corail rouge d'Algérie est pêché depuis le XVIè siècle, d'abord en apnée, et depuis les années 1970 à l'aide de scaphandres autonomes.
Le corail rouge était principalement pêché sur la corniche kabyle, et autour de Annaba et d'El Kala mais bien d'autres gisements restent à découvrir tout au long d'une côte encore assez vierge.
En attendant, les grands négociants et les bijoutiers, installés pour la plupart en Italie et qui travaillent le corail depuis le XIXè siècle , s'alimentent principalement en Tunisie et au Maroc.
Notes : - Le gisement national de corail est estimé de  187 000 tonnes à 200 000 tonnes dont un plus de 48% du corail rouge mondial  .

- Uniquement à El Tarf, en une année, 2008, 74 700 kg de corail ont été saisis et 12 personnes interpellées et présentées devant la justice. Un bilan inqiuiétant , car il dénote une augmentation sensible de la contrebande liée à ce produit , avec 20 kilogs de plus qu'en 2007.

- En dépit de l'interdiction  de pêcher le corail  (en 2000) pour une durée de 15 ans,le braconnage se poursuit en 2012. Et, de mai 2012 à septembre 2012, plus de 150 kg de corail ont été saisis..et au moins, dit-on, 10 tonnes de ce produit ont été esxportées vers la Tunisie