Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Résistance à la colonisation- Chronologie

Date de création: 10-07-2020 19:48
Dernière mise à jour: 10-07-2020 19:48
Lu: 67 fois


HISTOIRE- RESISTANCE A LA COLONISATION- CHRONOLOGIE

• Après Sidi Fredj…….,
• 1830 : Bataille de Staouéli.
• Résistance de la Mitidja.
• 1832 : Résistance   de l’Émir Abdelkader.
• 1836 jusqu’a 1848 : Batailles de Constantine.
• 1839 : Bataille d’Oued El Alleug.
• Résistance des Zaâtchas .  Cheikh Bouziane  tombera au champ d’honneur en novembre 1849 au cours de la bataille de Sidi Mazari.
• 1845 : Batailles de Sidi Brahim.
• 1851 : Déclenchement de la résistance par Chérif Boubaghla et par Bennaceur Ben Chohra.
• 1852 :Résistance de Laghouat.
• 1854 : Résistance de Lala Fatma N’soumer.
  1855 : Celle du Djurjura sous la direction de Chérif Bouhmara.
  1857 : Six tribus kabyles repoussent un bataillon de l’armée française lors de la bataille de Chellata.
• 1864 : Batailles des Ouled Sidi Cheikh (durant  plus de 20 ans).
• 1871 : Guerre menée par Hadj Mokrani et Cheikh Ahaddad qui ont pu libérer plusieurs régions du pays.
- Cette même année connut d’autres insurrections, telles que celles des :
- Béni Menaceur.
- De Bouchoucha qui prit Oued Souf.
- Celle de Moulay Ech Chekfa,
- Celle de Mohamed Benabdallah qui engagea la bataille de Negrine.
• 1873 : Cherif Bouchoucha lance des attaques sur plusieurs positions françaises situées dans le sud du pays. Fait prisonnier , il sera exécuté une année plus tard.
• 1876 : Déclenchement de la résistance de l’Oasis El Amiri (Biskra).
• 1879 : Résistance dans les Aurès.
• 1881 : Résistances des Touaregs et de cheikh Bouaâmama….et celle du M’zab en 1882.

. 1833 : Décès de l’Emir Abdelkader en 1883 à Damas

  1888 : Les tribus de Djebel Ammour rejoingnent la résistance d’Ouled Sidi Cheikh engagée dès 1881 par Cheikh Bouaâmama.
• 1893 : Maquis  « bandits d’honneur  » (dont Arezki et Abdoun). dans toute la Kabylie,

.  Les statistiques françaises donnent 51 077 attentats entre 1886 et 1894 ce qui donne 5675 par an soit une vingtaine par jours.

Ainsi on constate déjà, que 50 années plus tard après le débarquement en Algérie, les troupes françaises n’avaient guère dépassé vers le sud la ligne : El Oued, Touggourt, Ouargla, El Golea (El Ménéa), Aïn Sefra.

• 1901 : Déclenchement de la résistance d’Aïn Turki.
• Ainsi que celle de Miliana sous la direction de Cheikh Yacoub Ben El Hadj.
• 1902 : Révoltes du Hoggar et du Tassili N’Ajjer.
• 1905 : Déclenchement de plusieurs incendies en Kabylie et à Chlef.
• 1912 : Déclenchement de la résistance des Béni Chougranne dans les montagnes de Mascara.
  1913 : Bataille de Ghat qui fut une défaite cuisant pour l’occupant français. Les troupes du capitaine Edouard Charlet durent rejoindre leur poste arrière après une fuite de 120 km à pied,

  1915 : La confrérie des Senoussi se révolte dans la région de Djanet.
 1917 : Cheikh Ammoud, dans la lutte Targui, enclenchée dès 1881, remporte la brillante victoire de Djanet.
• La même année , une  révolte éclate dans les Aurès.
• 1927 : Batailles de Tindouf..  La région n’est conquise par les français qu’en 1934 par le colonel Trinquet sous les ordres du général Giraud, soit un siècle et 4 années après le débarquement à Sidi Fredj.

« Fort nombreuses et intermittentes, ces luttes et résistances armées demeurèrent sporadiques et régionales ».

© Par Djafer Lamani ex-Officier de l’ALN , in Revue du 1er Novembre No 182 – 2017 (extraits).

                                                                                                  

en octobre 1993 pour une raison inconnue. A la même date, Tahkout obtenait