Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Etudes revue Université Alger 2 - "Psychisme et Anthropos"

Date de création: 08-07-2020 11:09
Dernière mise à jour: 08-07-2020 11:09
Lu: 19 fois


SCIENCES-BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ETUDES REVUE UNIVERSITE ALGER 2 – «  PSYCHISME ET ANTHROPOS »

 « Psychisme et Anthropos. Revue du Laboratoire d’Anthropologie psychanalytique et de Psychopathologie de l’Université Alger2.  Alger-Bouzaréah ,  n° 1, 2015. 117 pages en français et 80 pages en arabe .Diffusion gratuite

Neuf (9) études en français et quatre (4)  en arabe.....d’ enseignants chercheurs algériens et aussi étrangers. C’est ce que l’on découvre dans le premier numéro de cette nouvelle revue de laboratoire. Une première ? non, car il en existe bien d’autres toutes aussi intéressantes. En fait , ce qui nous intéresse ici, c’est que le démarrage (de la revue alors que des rencontres , des journées d’études ou/et  des séminaires ont eu lieu, créant  de la matière ) , en raison des lourdeurs habituels bureaucratiques et organisationnels , a eu lieu avec un certain retard ( le laboratoire ayant vu le jour en 2005)  et qu’une revue de laboratoire ,bien plus que la revue d’université ou de grande école, est le signe extérieur d’une richelle intellectuelle et scientifique certaine , plus-value  palpable (si palpable qu’elle apparaît, bien souvent au néophyte, assez rébarbative) grâce  aux  gros efforts d’une  recherche scientifique menée soit par des enseignants déjà confirmés (en général Professeurs) , soit par des doctorants « coachés » par leurs  encadreurs.  Elle sort des sentiers battus des « Actes » illisibles ou invisibles et des ouvrages (il y en eut) à diffusion restreinte .

Quelques thèmes abordés : « Crises hystériques et mutations culturelles », « Malaise culturel, malaise psychique et souffrarnce mentale », « Culture et territorialité... », « Filiation, éducation et emprise de la famille », « Souffrance psychique en Algérie.... », « Travail auprès des autistes en Centres spécialisés .... », « L’Impact des systèmes familiaux, de l’ajustement familial et du profil d’attachement sur le stress.... » , « L’empreinte culturtelle au test Rorschach »....

L’Auteur : Lapp/ Université Alger 2   (Lepastier, Nacir Benhalla, Yasmine Latrèche, Fatima Moussa, Houria Ahcene-Djaballah, Selma Bouzidi, Nassima Boumazouza, Sadjia Bentounès, Fatiha Benmoffok, Fanny Dagent, Alef Chahira, H. Nouani, Samira Nourine, Brahim Brahimi, Boudjalal Souhila, Bouzar Youcef )  Email : lappualger@yahoo.fr

Extraits : «  Le vécu de la personne en dehors de son milieu familial inclut les différentes institutions fréquentées par le sujet du primaire jusqu’à l’université  et au-delà. Ce sont ces espaces transitionnels qui aident le sujet à se propulser vers l’équilibre et la réussite » (p 37), « En Algérie, des pratiques rituelles ancestrales sont encore des remèdes favoris dans le quotidien, faisant l’objet d’une grande popularité et convoitise. A titre d’exemple, l’épilepsie , cette maladie neurologique a été considérée pendant longtemps comme d’origine démoniaque avec la croyance  que l’épileptique est terrassé par un démon, le malade privilégiant en quelque sorte d’être posédé pour accéder ainsi au traitement traditionnel » (p 51)

Avis : Très prometteur ! Destiné aux chercheurs, aux spécialistes et......aux curieux.....plus nombreux qu’on ne le croit.  A lire...et à imiter. A « mettre en ligne » pour une visibilité accrue sur le marché international de la recherche scientifique.....et améliorer, ainsi,  le classement du secteur. Critique : les résumés devraient être faits dans les deux langues.

Citations : «  Les progrès des communications ont entraîné un bouleversement dans les relations humaines dont seuls les premiers effets ont été perçus jusqu’à présent. L’information, en direct et en images, atteint , en même temps , l’esprit de centaines de millions de personnes. Ainsi, l’émotion l’emporte sur la réflexion  et la petite phrase supprime la pensée » (  Samuel Lepastier, Psychanalyste, Université Paris Ouest p 25), «  Les relations interpersonnelles sont intimement liées à la souffrance intrapsychique, et il est difficile de prendre en charge les patients sans prendre en compte la problématique familiale » ( Houria Ahcene-Djaballah , Selma Bouzidi ; Nassima Boumazouza, Psychologues cliniciennes, Université d’Alger 2, p 65)