Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Marché

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 12-10-2014 17:19
Lu: 936 fois


INDUSTRIES - PAPIER - MARCHE

L'industrie de la pâte et du papier produit 4 grandes catégories de produits: le papier impression écriture (Pie); le papier d'emballage; le papier sanitaire domestique et les papiers spéciaux (papier aluminium, reprographie…)
La demande nationale en produits papetiers est en évolution rapide: 50 000 tonnes en 1965, 250 000 tonnes en 1985, 390 000 tonnes en 2001.
Le niveau de consommation de papier (en kg et par hbt) en Algérie est (en 2002- 2003) l'un des plus faibles du monde: 325 kg aux Usa, 170 en France, 92 au Portugal, 15 en Egypte, 20 en Tunisie et…..8,5 kg en Algérie.
Durant le début des années 1970, la Société nationale des industries cellulosiques (Sonic) a été créée pour promouvoir les industries de la cellulose en Algérie (Unités : Baba Ali pour le traitement de l'alpha et du papier impression écriture; Mostaganem pour la cellulose et le papier impression, Saida pour la cellulose et le papier et cartons, Bourouba pour les papiers et cartons, Souk Ahras pour la papier soie doux et dur).
Aujourd'hui, l'industrie cellulosique est presque totalement dépendante de l'étranger pour la matière première.
La demande locale en papier impression écriture est estimée (en 2002-2003) à environ 100 000 tonnes/an. Elle est essentiellement satisfaite par les produits d'importation (80 000 tonnes/an soit 80%) en 2002-2003.

Notes: - Une étude effectuée par le Ceneap en 2004 et ayant ciblé un échantillon de 250 Pme de la branche bois, papier et liège sur une base de sondage constituée de 19 046 entreprises fait ressortir que cette filière reste dépendante des importations des matières premières. La filière papier est ainsi importatrice à hauteur de 240 millions de dollars pour faire face à ses besoins qui ont pratiquement doublé de 1996 à 2001, soit 257 000 tonnes. En 2000, elles étaient 66 Pme employant 2 143 salariés réalisant un chiffre d'affaires de 5 milliards de dollars.
La situation a largement évolué avec le développement du secteur qui a vu l'arrivée, sur le marché, de deux grandes entreprises privées à savoir Ennakhla et Tonic Emballage.
Mardi 13 décembre 2005, la nouvelle usine de papier-tissu de Tonic Emballage est inaugurée. D'une capacité de 80 t/jour au départ (400 t/jour début 2006), elle a coûté 120 millions d'euros et utilise une technologie finlandaise. Elle travaille à partir de déchets et de pâte noble.