Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Organisation

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 28-08-2009 18:52
Lu: 586 fois


L'Algérie comptait, en 2004, quelque 177 000 artisans dont plus des deux tiers exercent dans l'informel . Les artisans représentaient 3% de la population active en 2003 contre 10% en 1966 (en 2005-2006, les Chambres de l'artisanat et des métiers ont comptabilisé 13 253 nouvelles inscriptions portant le nombre total à 106 222 activités dont 105 365 artisans individuels).
Si, pour l'artisanat des services (plomberie, boulangerie, coiffure…), le problème ne se pose pas de manière cruciale, pour l'artisanat traditionnel et d'art, par contre, il en est tout autrement. Celui-ci se débat , en effet, dans une situation d'abandon total.
La raison essentielle réside dans l'absence d'un réseau organisé de distribution et de commercialisation, les difficultés ayant commencé avec la dissolution, en 1987, de la Société nationale de l'Artisanat traditionnel. Une dissolution qui a été suivi par la "décennie noire" qui a fait fuir les touristes, principale clientèle.
Autre raison: l'approvisionnement en matières premières.
Afin de relancer l'artisanat traditionnel, des galeries et des Maisons de l'artisanat ont déjà été ouvertes au niveau de plusieurs wuilayas ou sont prévues.
Notes : - Extrait de la séance consacrée au secteur de la Pme et de l'Artisanat par le président de la République dans le cadre des auditions des membres du gouvernement (La presse, 21 octobre 2006) :
Sur la période 2003/2006, et dans le cadre de la mise en œuvre du " Plan d'action pour un développemnt durable de l'artisanat horizon 2010 " (enveloppe finançière dépassant les 5 milliards de dinars fournie après le Conseil de gouvernement du 18 juin 2003), on note :
L'apparition de 40 415 activités nouvelles induisant la création de 80 576 emplois nouveaux
Un nombre total d'activités exercées sur le terrain de 105 122
La création de 5 389 activités artisanales en zones rurales
La formation de plus de 1 653 artisans installés dans les techniques managériales et la qualité et la compétitivité de leurs productions
La consolidation de l'encadrement des activités par la création de 11 nouvelles chambres d'artisanat et de métiers
Le lancement à la réalisation de 5 musées régionaux de l'artisanat à Constantine, Oran, Ghardaia, Tamanrasset et Alger
Le lancement à la réalisation de centres de savoir-faire locaux, à Meskiana (Oum El Bouaghi), Timgad (Batna), Bensekrane (Tlemcen), Messaâd (Djelfa), Télagh (Sidi Bel Abbès), Labiod Sidi Cheikh (El Bayadh), Teniet El Had (Tissemsilt) et Souk Ahras…

- En 2008, le secteur de la PME a permis la création de 26 986 emplois et ce pour la seule activité de l'artisanat. En effet, pas mioins de 14 468 activités ont été créées durant la même période. Le bilan de la tutelle qui relève une croissance de l'ordre de 10 544 artisans individuels, fait ressortir aussi 102 investissements étrrangers pour un montant de 897 591 millions de dinars, créant ainsi 10 753 emplois.