Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

réunion Cg mercredi 1/7/2020

Date de création: 02-07-2020 17:11
Dernière mise à jour: 02-07-2020 17:11
Lu: 64 fois


ADMINISTRATION – CONSEIL DE GOUVERNEMENT- REUNION MERCREDI 1/7/2020

 

 Un projet de décret exécutif relatif à l'agriculture et au développement rural et des communications sur la numérisation du secteur de la solidarité nationale et les mesures prises pour l'amélioration de l'alimentation en eau potable (AEP) durant l'été ont focalisé mercredi les travaux de la réunion du Gouvernement, indique un communiqué des services du Premier ministre.

Cette réunion, présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, par visioconférence, a été consacrée à l’examen d’un projet de décret exécutif relatif au secteur de l’agriculture et du développement rural, outre la présentation de deux communications relatives à la numérisation du secteur de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, ainsi que l’alimentation en eau potable et les mesures prises pour cet été par le ministère des Ressources en eau, précise le communiqué.

Le gouvernement a ainsi entendu un exposé du ministre de l’Agriculture et du développement rural relatif à la présentation d’un projet de décret exécutif portant création d’un organe de coordination de la lutte contre la désertification et de la relance du Barrage vert.

Il a, à cette occasion, adopté le projet de décret exécutif portant création d’un organe de coordination de la relance du Barrage vert et de la lutte contre la désertification. Ce projet de texte entre dans le cadre de la relance et la réhabilitation du Barrage vert, avec la mise en place d’un dispositif permanent chargé de la préparation, la concrétisation et du suivi permanent de cette opération.

 

Cet organe de coordination est pensé comme un catalyseur dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation du programme d’action national de la lutte contre la désertification et l’atténuation de la sécheresse et la relance du Barrage vert. Il s’inscrit, notamment, dans la politique de décloisonnement sectoriel décidé par le gouvernement en vue d’assurer la cohérence nécessaire, dans l’élaboration et la gestion des politiques publiques.

Cette lutte contre la désertification est, précise-t-on, en réalité une lutte contre la pauvreté, à travers la protection des ressources naturelles, l’adaptation aux changements climatiques, le développement rural intégré et la promotion de l’économie forestière au profit d’un développement local durable, base de toute sécurité alimentaire.

Le gouvernement a également entendu une communication de la ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, portant sur la numérisation du secteur.

La numérisation, en cours, du secteur de la solidarité, de la famille et de la condition de la femme, est présentée comme une des actions stratégiques du gouvernement visant à améliorer les performances du service public, en créant de nouveaux modèles de travail basés sur l’optimisation de l’utilisation des nouvelles technologies pour le recensement des catégories vulnérables de la société et veiller à leur assurer leurs droits avec des conditions de gestion administratives et financières satisfaisantes.

Le gouvernement a aussi entendu une communication du ministre des Ressources en eau sur la situation de l’alimentation en eau potable, ainsi que les mesures prises pour cet été.

A l’issue de l’exposé, le Premier ministre a rappelé que la disponibilité permanente de l’eau au niveau de toutes les communes du pays doit être au cœur des actions du secteur des ressources en eau, des autorités locales et des établissements chargés de l’exploitation et de la gestion de cette ressource, ajoute le communiqué des services du Premier ministre.

Dans ce cadre, des instructions fermes ont été données pour la sécurisation de l’alimentation de la population en eau potable durant cette période estivale et de crise sanitaire, en veillant notamment à la réalisation des actions urgentes suivantes :

- Le renforcement du dispositif particulier mis en place pour répondre favorablement et sans délai, à toutes les préoccupations des citoyens en matière de disponibilité de l’eau.

- Ce dispositif doit être appuyé par la mise en place de plans de veille et d’interventions au niveau de chaque commune pour faire face à toutes coupures et perturbations en matière d’alimentation en eau potable, y compris le recours au citernage.

- Le renforcement de la sécurisation des grands équipements et installations indispensables pour la distribution de l’eau potable.

que cela..