Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Encyclopédie Hassan Remaoun (Direct.)- "Dictionnaire du passé de l'Algérie..."

Date de création: 02-07-2020 10:54
Dernière mise à jour: 02-07-2020 10:54
Lu: 72 fois


HISTOIRE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ENCYCLOPEDIE HASSAN REMAOUN (DIRECT.) – «  DICTIONNAIRE DU PASSE DE L’ALGERIE…. »

 Dictionnaire du passé de l’Algérie, de la préhistoire à 1962. Sous la direction de Hassan Remaoun . Edition Dgrsdt/Crasc, Oran 2015 (Imprimé sur les presses de l’Enag, Reghaia) , 600 dinars ( ???) ,  630 pages.

C’est peut-être, à mon sens, ce qui manque le plus au  pays. Des dictionnaires, des encyclopédies. Des biographies. Des chronologies. Des monographies . Des mémoires….En français, en arabe, en tamazight….Une sorte de bibliothèque qui ferait l’inventaire de tout ce qui a été fait, existé, agi …....en Algérie, par des Algériens. Si possible, par des universitaires compétents en matière de collecte, de recoupement, de vérification et de synthèse. Bref, de la recherche-inventaire.

Bien sûr , bien des ouvrages allant dans ce sens ont  déjà été publiés et il n’est pas question de les exclure ou de les freiner . Bien au contraire. Ils ne pourront qu’apporter des infos’ nouvelles au « moulin » (les laboratoires) des chercheurs. D’ailleurs certains titres sont d’une qualité indéniable (ex : les dictionnaires de Achour Cheurfi , les mémoires de moudjahidine à l’instar de Mazouzi, Drif, Chadli, Taleb Ibrahimi, les essais de Lacheraf…….

Le travail édité a nécessité plusieurs années (4)  de dur labeur. Dictionnaire historique, avec une ouverture sur l’anthropologie, il est constitué de 145 entrées /notices  (ce qui est bien loin de l’exhaustivité), mais l’essentiel est là. Tous ceux qui ont fait l’Algérie depuis la plus haute Antiquité jusqu’à l’Indépendance et tous les événements ayant marqué cet espace  ne sont pas mentionnés, certes , mais le plus important est là. En attendant , « comme on dit », un travail  revu et, surtout, « augmenté »  (on y pense, on y pense !) . Tout en ne succombant pas aux (inévitables) pressions multiformes pour intégrer « un tel » ou tel événement ; l’essentiel , pour l’honneur et la gloire de la recherche scientifique nationale, devant rester à la rigueur et à l’impartialité. Le lecteur appréciera.

Les notices sont présentées dans un ordre alphabétique ,  cequi donne , au départ une (fausse) impression de mélange illogique. Cependant, on s’aperçoit, au bout de quelques fiches, que cette présentation facilite grandement  la recherche en la rendant bien plus rapide….comme tout bon dico’. On commence donc, à tout seigneur tout honneur (quel hasard !) , par Abbas Ferhat, suivi de Abd Al Mu’min Ibn Ali et Abd el Kader……pour finir avec Yaghmurasan, (les)  Zénètes, (les)  Zirides et (les) Zyanides……en passant par  (le ) Christianisme en Afrique du nord, (le) Congrès de la Soummam, (l’) Union générale  des travailleurs algériens et (le) Wilayisme.

 L’Auteur : Equipe du Dicrahm du Crasc. Programme national de recherche : Population et société (Pnr31 , 2011-2013). Membres du projet : Sept (7). Contributeurs : Vingt (20)

Avis : Outil de travail indispensable……..et à la valeur  indiscutable d’autant qu’il y a une riche bibliographie de quelque 600 titres , un index regroupant 1 600 références, une (petite) liste des sigles…Lecture aisée facilitée par une présentation succincte .

Citations : «  Le passé de l’Algérie ne pouvait être isolé des dynamiques globales et des grandes réflexions inhérentes au processus historique mondial au sein duquel l’Afrique du Nord et le Maghreb central ont évolué » (Hassan Remaoun, p 17).