Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Livre d'histoire Francesco Gabrieli - " Chroniques arabes des Croisades"

Date de création: 29-06-2020 18:18
Dernière mise à jour: 29-06-2020 18:18
Lu: 77 fois


HISTOIRE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- LIVRE D’HISTOIRE FRANCESCO GABRIELI- « CHRONIQUES ARABES DES CROISADES »

Chroniques arabes des Croisades. Livre d’histoire de Francesco Gabrieli (traduit de l’italien par Viviana Pâques).  Barzakh éditions , Alger 2014 (Sindbad/Actes Sud ,1996) , 405 pages, 950 dinars

En fait cet ouvrage était destiné d’abord au lecteur occidental. L’auteur voulait l’« aider » à avoir une idée sur la période des Croisades mais vues de l’autre « côté », c’est –à-dire selon les témoignages et les sentiments de l’adversaire d’alors…les Arabes et les Musulmans.

L’auteur a accompli un vaste travail de compilation (avec des commentaires critiques ou/et explicatifs intégrés….parfois assez orientés) des écrits d’une sélection d’auteurs (en fait des historiens musulmans pour la plupart non-arabes mais écrivant en arabe ) connus ou non (17 au total, de Ibn al-Qalânisî et Ibn al-Athîr à Abû al –Fidâ’ et Abû al-Mahâsin en passant par Ibn Wasil et Sibt Ibn al-Jawzi…..avec des notes biographiques en fin d’ouvrage)  , selon les périodes présentées (une chronologie des événements est présentée en fin d’ouvrage)  :

De Godefroy à Saladin / Saladin et la Troisième croisade/ Les Ayyûbides et les attaques contre l’Egypte/ Les Mamlûks et la liquidation des Croisades

Trois  éléments essentiels transparaissent :

-Les premières  attaques des Croisés frappèrent  l’Islam à un moment critique de son histoire…à un moment où le territoire est fractionné en émirats et sultans rivaux….D’où des contre-croisades assez inefficaces. L’arrivée de Saladin au pouvoir changea la donne d’où une Troisième croisade pour endiguer l’offensive musulmane et renforcer les vacillants Etats chrétiens du littoral.. ….Puis, une Quatrième et une Cinquième

Deux siècles de résistance arabo-musulmane face aux invasions de la chrétienté latine avec les Frang (les Francs….différents des Rûm de Byzance) , avec des trêves précaires, avec ses ruines , ses massacres et ses  dommages causés à l’Islam sur des territoires siens depuis cinq siècles et causés ,aussi , pour des siècles  à venir (jusqu’à nos jours ?), aux relations humaines inter-communataires

-On chercherait , selon l’auteur, vainement dans l’historiographie musulmane , une « histoire des guerre contre les Francs », organisée de façon exclusive et centrale (Mis à part , peut-être, Ibn al-Athir). On a surtout des histoires générales, des histoires de villes ou de provinces, des histoires centrées sur des dynasties ou des régions, des écrits de caractère essentiellemnt biographiques…Mais ,globalement , « on peut dire que le niveau moyen des historiens arabes des Croisades est supérieur à celui des chroniqueurs chrétiens »

- On ne peut jamais parler, dans la rigueur du terme, de paix avec les Francs, « comme avec les infidèles en général », mais seulement des trêves transitoires quand l’occasion ou la nécessité y poussent. La plus célèbre paix ou trêve , est celle de 1192, entre Richard et Saladin…  « fortement discutée dans le camp musulman »

L’Auteur : en 1904 et décédé en 1996,  il a été professeur de langue et de littérature arabes à l’Université de Rome. A son actif, plusieurs ouvrages consacrés au monde musulman ancien et moderne, dont beaucoup ont été traduits en français

Avis : Ouvrage extrêmement bien documenté, mais attention aux commentaires qui peuvent ne pas plaire

Citations : « Au Moyen Age, l’Islam et le Christianisme se sont heurtés non pas en tant que deux civilisations radicalement différentes, mais en tant que forces aspirant avec autant d’ardeur à l’universalité, à s’imposer jusqu’au raidissement le plus fanatique. De nos jours , ce fanatisme, le plus souvent, a bien diminué ;il s’est transféré vers d’autres oppositions, au fond également religieuses » (p 11)