Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Essai Khalil Gibran- "Le Prophète"

Date de création: 28-06-2020 12:59
Dernière mise à jour: 28-06-2020 12:59
Lu: 4 fois


CULTURE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ESSAI KHALIL GIBRAN- «  LE PROPHETE »

Le prophète. Essai….en prose et poésie de Khalil Gibran. Hibr . Alger, 2013, 143 pages, 300 dinars

Sa mystique est au confluent de plusieurs influences : christianisme, islam, soufisme, grandes religions de l’Inde, théosophie…Globalement, c’est ce que l’on trouve dans le chef- d’œuvre de Gibran Khalil,  ouvrage (dont la première mouture a été écrite en arabe à l’âge de quinze ans ,mais il a fallu attendre encore vingt ans, deux révisons en arabe et quatre en anglais ans…pour avoir la version définitive) qui accompagne , quotidiennement, depuis plus d’un demi siècle et près d’un siècle, tous ceux qui recherchent un supplément d’âme encore introuvé, ceux qui recherchent une lumière (sous forme de conseil ou de parabole) , même très infime , pour éclairer leur vie. Et les aider à cheminer.

C’est dit, c’est écrit avec amour, avec tendresse , avec humanité, poétiquement…ce qui facile la lecture , la compréhension…et l’adhésion, quelle que soit la foi.

Les thèmes universels sont abordés. Il doit partir ailleurs. On le questionne. Il répond sur  : Au départ, l’Amour, le Mariage, les Enfants, Le Don, Le Manger et le Boire, le Travail, la Joie et la Tristesse, les Maisons, les Vêtements, l’Achat et la Vente, le Crime et le Châtiment, les Lois, le Liberté, le Raison et la Passion, la Douleur, le Connaissance de soi-même, l’Enseignement, l’Amitié, la Parole, le Temps, le Bien et le Mal, la Prière, le Plaisir,le Beauté, la Religion, ……et, à la fin,  la Mort

Et, « lorsque vous vous souviendrez (de lui), vous vous souviendrez de ceci : Ce qui semble le plus faible et le plus désorienté en vous est le plus fort et le plus déterminé »

L’Auteur : Gibran Khalil Gibran , poète, peintre ,le « Victor Hugo libanais »,  issu d’une famille maronite assez pauvre, est né en 1883 et est décédé en avril 31 à New York. 52 ans à peine. Son livre , publié en 1923, a été encore plus populaire dans les années 60, dans le courant de la contre-culture et des mouvements New Âge. Son livre, continuellement épuisé a été traduit dans près d’une trentaine de langues.Son premier livre « Les Esprits rebelles », violente critique de l’hypocrisie de la société libanaise et du statut des femmes ,  fut, à l’époque, brûlé publiquement par les autorités occupante turques, car jugé hérétique par la hiérarchie maronite .

Avis :A lire pour mettre fin à vos problèmes existentiels. Vous allez planer et le produit n’est pas interdit ! De la sagesse immémoriale pour pas cher Extraits : «  Tout savoir-faire est vain sans travail. Et tout travail est vide sans amour. Et travailler avec amour revient à se relier à soi-même, et à autrui, et à Dieu » (p 47), « La soif de confort assassine la passion de l’âme, et va en ricanant à son enterrement » (p 56), «  Si vous voulez détrôner un despote, voyez d’abord si son trône, érigé en vous-mêmes, est bien détruit »  (p 79), « Si la raison règne seule, elle confine la force (….) .Laissez la raison diriger votre passion (…).Vous devez aussi reposer dans la raison et vous mouvoir dans la passion »(p82), « Ne dites pas : « j’ai trouvé la vérité », mais plutôt, « j’ai trouvé une vérité » (p 88).