Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Récit/ Témoignage Mohamed Larbi Madaci - "Les tamiseurs de sable"

Date de création: 25-06-2020 18:11
Dernière mise à jour: 25-06-2020 18:11
Lu: 89 fois


HISTOIRE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- RECIT/TEMOIGNGE MOHAMED LARBI MADACI- « LES TAMISEURS DE SABLE…. »

Les Tamiseurs de sable. Aurès-Nememcha 1954-1959. Récit-Témoignage de Mohamed-Larbi Madaci.Editions Anep , Alger 2011 ,365 pages, 585  dinars

Le roman de la Révolution armée dans les Aurès durant la période la plus délicate, 54-59. Avec ses héros et leurs luttes (parfois fratricides) , leur courage et leurs faiblesses…Un ouvrage qui fourmille de détails, peut-être un peu  trop, l’essentiel étant enfoui dans l’accessoire, un accessoire que les combattants d’hier considèrent  toujours comme essentiel , prenant parfois le pas sur toute autre considération. Difficile  pour nous, habitués à une autre manière de lire et même de comprendre, de juger d’aussi loin et plusieurs décennies après. C’est , peut-être, ce qui fait la grande différence entre la pensée scientifique historique et la pensée pragmatique « politique » …cette dernière dominant actuellement .

L’auteur nous restitue – grâce aux témoignages – moult actions et  la vie de figures emblématiques des Aurès-Nemencha durant la guerre de libération nationale . Leurs hauts et leurs bas . Les histoires de tribus …..les règlements de comptes….les luttes internes (souvent à base tribales) pour le « pouvoir »…les décisions parfois inopportunes de l’ « extérieur », les  Ben Boulaid (Mostefa et Omar), Bachir Chihani, Hadj Lakhdar (Abidi) , Adjel Adjoul, Abbas Laghrour, Nouaoura, Lazhar Cheriet,Belgacem Grine  …avec l’apparition ,en « missi dominici » du Cce, du Colonel  Amirouche (en septembre 56) chargé d’expliquer les résolutions du Congrès de la Soummam… 

Un chapitre intéressant au plus point, celui sur  la mort de M. Ben Boulaid (21 mars 1956 ),  à Nara, un lieu pourtant hautement sécurisé, par le biais d’un poste-émetteur tout neuf « largué » par « erreur » ( ?)  par un avion militaire français, dit-on  …..et ce, quelques jours à peine après la réunion de Kimmel (13 mars ) ; une réunion ayant pour objectifs principaux  « l’extinction des motifs de rivalité entre les chefs de zones » (tout particulièrement entre Louardi Guettal et Amor Djebbar) et  « l’extension des combats dans les autres régions du pays »,

L’Auteur : Né à Oran d’une famille originaire des Aurès, M-L Madaci rejoint les rangs de la Révolution à l’âge de 16 ans. Emprisonné en 1957, expulsé…..vers la France…il part en Tunisie puis au Etats unis. Biologiste en 1961, il poursuit ses études en médecine après l’Indépendance

Avis : Intéressant pour tous ceux qui aiment l’histoire  très « événementielle » et anecdotique , et de proximité.

Extrait : « Je crois qu’en ce qui me concerne, le moment est venu de débarrasser l’histoire de l’insurrection dans l’Aurès et les Nemencha de ses mythes » (p 7), « A chaque homme correspond un animal. Il existe des hommes tigres, des hommes renards, des hommes lions….  » (p 91).