Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Roman Salah Guemriche- "L'amour en bataille"

Date de création: 25-06-2020 18:08
Dernière mise à jour: 25-06-2020 18:08
Lu: 52 fois


HISTOIRE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ROMAN SALAH GUEMRICHE- « L’AMOUR EN BATAILLE »

L’amour en bataille. Roman de Salah Guemriche. Editions Zyriab. Alger 2013, 231 pages, 600 dinars.

Une belle et tragique histoire d’amour entre un chef berbère, Munuz, gouverneur de Narbonne et une princese chrétienne , Numérance-Ménine dite Lampégie, la fille d’Eudes , duc d’Aquitaine , maître de Toulouse.  Epousailles il y  eut ,chacun respectant la religion de l’autre.  Union qui, bien sûr,  ne plut guère, on le devine, à Trèves, siège du commandement franc de Charles Martel d’un côté, ni, de l’autre côté,  aux intégristes de  Cordoue, alors capitale de l’émir Abd er-Rahman. L’amour, hormis celui de Dieu , connaît pas !

Après un siège de Llivia, où  nos deux tourtereaux passaient , comme d’habitude, leur été, par les troupes commandées par Dejedi Ibn Zeyane,un guerrier teigneux et revanchard ,  Munuz est tué et sa tête envoyée à l’émir. Quant à la princesse, elle ira « garnir » le harem du Calife Hicham, à Damas. Mais, elle arrivera à se  sortir…toujours grâce à son charme, et elle reviendra au « pays » pour se venger sur celui qui a mis fin aux jours de son bien-aimé époux, l’a faite prisonnière et expédiée à Damas.

Selon la légende catalane, les deux époux sont , en fait, enterrés dans une petite chapelle à Planès, une chapelle ressemblant fort étrangement à une mosquée : « Il y a du Croissant à la Croix ce qu’il y a de Hadj-Moussa à Moussa-Hadj ! », disait toujours Munuz, le Berbère, généralissime  conquérant et tolérant .

Jusqu’à nos jours, rapporte l’auteur, la légende catalane chante ce bel et tragique amour et il y aurait même à l’entrée de Llivia ,enclave à cheval sur l’Espagne et la France, une fresque représentant Lampégie, seule, occupant toute la facade d’un immeuble. Et,en 1898, un poète catalan a laissé un témoignage émouvant sur le sanctuaire que Munuz aurait fait construire spécialement pour son épouse . Pour lui, construction mauresque ou chrétienne….la prière est , pour les visiteurs, de mise.Seules , les histoires d’amour survivent!

L’Auteur : Romancier, journaliste, poète, essayiste né à Guelma, Salah Guemriche est l’auteur de plusieurs ouvrages. Celui-ci , déjà paru en 1995, sous un autre titre, en Europe, avait obtenu deux prix. Il aurait bien voulu en faire un film, mais , hélas…Cependant, il n’est pas trop tard.

Avis :Pour ceux qui aiment l’Histoire des Arabes et des Berbères qui sont « montés » jusqu’à Narbonne .Toujours un peu compliquées, leurs relations.

Extraits : «  L’esprit a son charme, et ce charme , le corps se l’attribue pour nous leurrer ou pour nous ravir » (p 34), « A force d’habiller de rumeurs la nature d’un péril, ne finit-il pas, ce péril, par n’être plus dans l’esprit des foules qu’un corps de rumeurs ?Un corps sans consistance, donc sans réalité » (p 146), « L’histoire , pour tous les peuples, est ainsi faite : de mythes et de légendes…..Cest ce qu’on appelle une conception utilitaire de l’histoire » (p 218)