Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Roman Tariq Ali- "Un Sultan à Palerme....."

Date de création: 24-06-2020 18:21
Dernière mise à jour: 24-06-2020 18:21
Lu: 11 fois


HISTOIRE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH-  ROMAN TARIQ ALI- « UN SULTAN A PALERME…… »

Un Sultan à Palerme. Le Quintet de l’Islam. Livre Premier. Roman de Tariq Ali. Apic Editions, Alger 2012. 272   pages, 700 dinars

En l’an 1153, la Sicile était gouvernée par un roi chrétien, Roger (alias Sultan Rujari). Une région peuplée en majorité de musulmans (Palerme avait quatre vingts mosquées)  ; une région (une île) conquise par les Francs pourtant peu nombreux mais bien plus disciplinés…...les musulmans  occupés , « comme d’habitude » , à se battre entre eux …..avec même un des émirs demandant aux Francs , à  l’aider contre d’autres Croyants. La division, toujours la division ! On avait déjà eu comme tristes exemples les défaites à Palerme et à Jérusalem.

 Ishbillia et Gharnata (al-Andalus  était déjà morcelé, assiégé en permanence, menacé de disparition…)  allaient suivre.

C’est  aussi l’histoire (romancée) d’un des plus grands savants arabes, le géographe, Ibn Muhammed El Idrissi, « Amir el Kitab »…..qui terminait sa « Géographie universelle », grand ami et confident du Sultan Rujari, protecteur de la communauté musulmane de l’île (et dont le conseiller le plus écouté était un musulman) , et ce contre tous les complots des religieux chrétiens fanatiques et les barons normands qui voulaient, à tout prix, convertir  ou  expulser (avec une préférence pour une mise à mort « purificatrice »…  par le feu  ) les habitants.

La tolérance qui avait fait le rayonnement de la Sicile du XIIè siècle n’allait pas tarder à laisser place à la violence,  engendrée bien plus par le fanatisme religieux et la rapacité des envahisseurs (surtout les derniers arrivés, les Lombards)  que par les  plus anciens habitants , en l’occurrence  les propriétaires légitimes (musulmans mais aussi juifs, et chrétiens orthodoxes) qui cherchaient seulement à se libérer. Mais, grande question :  « Si nous y arrivons, que ferons-nous cette fois, qui sera différente de la première ? ». En l’an 1284, cinquante mille Siqilliyne réfractaires  furent « déportés » sur le continent italien, dans la région des Pouilles. Certaines familles émigrèrent  à Bône et à Mahdia

L’Auteur : Tariq Ali est né à Lahore , au Pakistan en 1943. Intellectuel engagé, opposant à la dictaure militaire, exilé en Grande Bretagne, devenu britannique, il fait partie de l’extrême gauche anti-libérale depuis la fin des années 60 . Historien, écrivain, et commentateur politique, il est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages historiques et sur la résistance. Son Quintet de l’Islam comprend cinq (5) livres dont celui-ci est le premier.Il est traduit dans le monde entier . Il aurait inspiré aux Rolling Stones leur chanson la plus engagée, en 1968, « Street fighting man »

Avis : Un grand roman d’histoire ,  d’aventures et d’amour…comme si vous y étiez ! Appel à la maison d’édition : Vivement la suite.

Extraits :  « Il y a une profonde faiblesse dans votre art de gouverner .Vous surestimez la puissance du Verbe et de l’épée, mais vous sous-estimez la nécessité des lois (…). Les lois ne sont qu’un instrument dont le souverain peut se servir comme il l’entend, mais elles fondent la stabilité  »  (Le sultan Rujari – le roi  Roger – s’adressant à El Idrissi, p 31), «  Une passion religieuse frise toujours la folie, quelle que soit la religion » (p 75), « Un jour, on fera des découvertes qui remettront en question les enseignements de tous les prophètes (….).  Il aura du courage, l’homme qui publiera de telles conclusions. Elles pourraient lui coûter la vie »  (p 101), « Savoir et dormir vaut mieux que prier et rester ignorant «  (p 112), «  Il est sans valeur , l’enseignement de ceux qui recourent aux lois et aux coutumes pour défendre une propriété qu’ils ont volée eux-mêmes, ou héritée de voleurs » (p 203) ,