Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Essai/Témoignage Rabah Toubal- "Le diplomate et le despote"

Date de création: 29-05-2020 18:01
Dernière mise à jour: 29-05-2020 18:01
Lu: 12 fois


RELATIONS INTERNATIONALES- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ESSAI /TEMOIGNAGE RABAH TOUBAL –« LE DIPLOMATE ET LE DESPOTE »

Le diplomate et le despote. Essai/Témoignage  de Rabah Toubal. ACA/ Editions El Qobia, Alger 2019 , 636 pages, 1 500 dinars

Mille et un articles, publiées dans la presse écrite (privée et même publique) et électronique, dans 12 blogs, 15 pages facebook et sur son compte twitter, sous divers pseudonymes ou signés de son nom……tout cela pour « dénoncer » la dérive autoritariste d’un système et, surtout, d’un président de la République  « qui avait levé les uns après les autres les pare-chocs constitutionnels institués contre ce genre de dérives graves ».

Des articulets et des articles qui vont de 5 à 55 lignes. Une persévérance interprétée et présentée – par certains - comme un acharnement, voire de la rancune ou de la haine contre « Bouteflika, ses protégés, obligés et serviteurs zélés ». Pas du tout, selon l’auteur ! Seulement , dit-il, mû par une inquiétude légitime pour le pays, « livré à un clan, sans scrupules, sans foi ni loi »……..face à des signes forts annonciateurs d’un inévitable et proche naufrage.

Mais aussi un long combat contre une Administration dont le fonctionnement lui paraissait inadapté. Une administration qui, dit-il,  « usait et abusait (depuis 1962) des passe-droits en faveur de certains privilégiés qui lèsent et entravent la carrière de leurs collègues non « pistonnés ». Des situations, pour lui, admissibles, inacceptables. Voilà qui allait libérer et accélérer sa propension à l’écriture d’articles…..Un rêve de jeunesse….mais il ne savait pas que le cauchemar allait commencer. On se souvient  tous d’une grève (une première ! il est vrai qu’un Syndicat autonome des personnels des Ae venait de naître, en juin 90…..et , à l’époque il en « fleurissait » de toutes parts) entamée , fin 1990, du temps de Sid Ahmed Ghozali, par les fonctionnaires des Ae . Il venait de mettre en œuvre un nouvel organigramme, « en multipliant les postes et emplois supérieurs » .

Bien sûr, il a occupé des postes à l’étranger…mais il finira  - en raison de ses écrits dans la presse (signés ou sous pseudonymes divers…et sans autorisation de son administration…et ce à partir de 1993. Le premier « papier » est publié in Alger Républicain le 11 mars 1993 :Une histoire de la diplomatie algérienne de « sa naissance en 1954 »,à sa « panne   depuis 1988 » et en passant par la « grandeur et la décadence   de 1962 à 1988 »…..et la présentation de « quelques éléments de réflexion pour une relance diplomatique ».Rien que ça ! Il est vrai que que les toutes premières années 90 ont été un véritable « printemps des idées » dans un pays « ouvert à tous vents ») , tout particulièrement à partir de 2012, et après avoir  subi bien des « sanctions » disciplinaires -  retraité avant l’heure …..en 2013. C’est vrai, il avait la soixantaine  et plus de 30 années de carrière….mais cela n’était pas une raison valable .  Cela ne l’a nullement découragé, et il  portera son affaire devant les tribunaux (administratif, Conseil d’Etat..)…..Cela le transformant en « diplomate-blogueur » descendant , sans interruption, en flammes  Bouteflika, dénonçant les abus, les méfaits et les forfaits du « clan ». Le Hirak est venu lui donner un second souffle !

L’Auteur : Né en 1953 (Jijel). Etudes primaires et secondaires à Skikda. Ena, section diplomatique. Aux Ae de 1979 à 2013. Retraité. Auteur de trois autres ouvrages dont l’un sur son enfance à  Skikda.

Table des matières :Avant-propos/ Première partie. Avant 1999 :Le doute/ Deuxième partie.1999-2004 : L’espoir/ Troisième partie.2004-2009 : La déception/ Quatrième partie.2009-2013 : La colère/ Cinquième partie.2013-2019 : Le naufrage/Conclusion/Annexes/Bibliographie

Extraits : «  L’histoire de Bouteflika est à la fois celle d’un nain qui se prenait pour un géant….celle d’un mégalomane, d’un accident qui a duré trop longtemps … » (p 5), « Revanchard, rancunier, froid  calculateur, plutôt fourbe qu’intelligent, il était dévoré par une ambition aveugle, au service de laquelle il avait mobilisé sa propre famille qu’il a fatalement fini par entraîner dans sa chute brutale » (p 596)

Avis : Quand on en a « gros sur le cœur », le résultat ne peut être qu’un gros ouvrage. Une plongée dans l’univers diplomatique et politique qui demande de la patience et du souffle pour aller jusqu’au bout…..Présentation des texte presque en vrac rendant la lecture très difficile mais…Au fil des pages, quelques révélations…

Citations : « L’amour excessif du pouvoir rend aveugle, fou et fait commettre à l’homme, ignorant ou savant, les pires des crimes » (p 23) « Tragique fin de règne d’un homme qui s’est lourdement trompé sur ses capacités physiques, mentales et intellectuelles, qui aurait pu finir dans la gloire mais qui a préféré les feux brûlants du pouvoir… »(p 597)