Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Hôtel ex Saint George (El Djazair)

Date de création: 22-05-2020 15:14
Dernière mise à jour: 22-05-2020 15:14
Lu: 48 fois


TOURISME- INFRASTRUCTURES- HÔTEL EX SAINT GEORGE-EL DJAZAIR)

 

L'histoire de cet hôtel Un joyau de l’hôtellerie en Algérie, cosmopolite, l’ancien palais du Dey deviendra le siège de la mission britannique de Lord Saint George.

Destiné d’abord à accueillir les invités de l’empire britannique et la bourgeoisie française résidant à Alger, il sera transformé en hôtel en 1889 en gardant, cependant, le nom de cette personnalité anglaise.

Gravement endommagé par les nombreux bombardements qu’il a subis durant les dernières années de la guerre, il ne rouvre ses portes qu’en 1948, après sa rénovation.Il peut alors, avec ses 180 chambres, reprendre ses activités.

En 1974, l’hôtel est de nouveau fermé pour son expansion ; c’est l’architecte français Fernand Pouillon qui conçoivent la troisième partie.

L’hôtel a connu des clients prestigieux tels que « Edith Piaf », « Simone de Beauvoir », « Le Général Dwight Eisenhower », « Le Général Mark Wayne Clark », « Winston Churchill »

Parmi les pensionnaires les plus prestigieux : on peut citer le roi de Grèce, le duc de Vendôme, le baron de Rothschild, Simone de Beauvoir, André Gide, Henri de Montherlant, Rudyard Kipling, Francis James, Winston Churchill, Bertrand Delanoë (le maire de Paris), Costa Gavras (lors du Festival du cinéma d’Alger), Djamel Bouras, Béatrice Dale, Alexandre Arcadi, Eric Cantona, Catherine Deneuve, Roger Hanin, Jean-Marie de la Gorce, le président Konaré, Warda El-Djazaïria, Jack Straw (ministre des Affaires étrangères d’Angleterre), M. Borell (président du Parlement européen) et beaucoup d’autres encore.

Le général Eisenhower, commandant en chef des forces alliées, en fera son quartier général.et reste à ce jour la référence pour toutes les personnalités nationales et internationales du monde politique, culturel ou économique.

C’est dans l’un de ses magnifiques salons que se tient, le 10 novembre 1942, la conférence franco-américaine qui décrétera un armistice général pour toute l’Afrique du Nord.

Le maréchal Maitland Wilson, le général Mark Wayne Clark, le colonel Wood Wark W. Stomberg, ainsi que plusieurs autres officiers supérieurs, y résidèrent.

D’ailleurs, le 7 juin 1943, une conférence tenue à l’hôtel réunit Winston Churchill et Eisenhower ; c’est là que le sort de l’Europe s’est décidé, suivi du débarquement des alliés sur le Vieux continent.

C’est dans l’enceinte de cet hôtel que Eisenhower dînera, quelques jours plus tard, avec le roi George V.