Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Documents ministère de l'Information -" L'information durant la guerre de libération"

Date de création: 13-05-2020 17:44
Dernière mise à jour: 13-05-2020 17:44
Lu: 9 fois


HISTOIRE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- DOCUMENTS MINISTERE DE L’INFORMATION –« L’INFORMATION DURANT LA GUERRE DE LIBÉRATION »

L’Information durant la guerre de libération. Ministère de l’Information , Alger 1984. Collection Dossiers documentaires n°42, 150 pages (édité aussi en arabe) . Diffusion gratuite

L’information (et la propagande) au service d’une guerre de libération nationale (dont la Révolution algérienne) , ce sont là des armes incontournables, nécessaires pour arriver au but : la décolonisation de bien des pays du Sud. L’exemple avait déjà été fourni d’abord par les Révolutions russe et chinoise, suivies par la lutte du peuple vietnamien contre le colonialisme français.

En Algérie occupée, à dire vrai, ce sont les forces armées colonialistes qui ont commencé à user des outils de l’information pour les mettre au service de leur propagande. En fait, voulant se « rattraper » de leur défaite en Indochine  et ayant « appris » (du moins le croyaient-ils)  la leçon ils ont mis en place assez tôt tout un appareil d’action psychologique….les « spécialistes » (dont ceux des Sas et des Sau)  éclipsant parfois, sinon souvent, largement, les unités en armes. La panacée ! On rappelle seulement que l’ acte de baptême « action psychologique » française figure parmi les taches confiées alors au secrétaire général permanent de la Défense nationale ……entre l’économie de guerre et la recherche scientifique (Décret , Jorf n° du 1er avril 1950).Il s’agissait alors de convaincre de ne pas rejeter la présence américaine après la 2ème guerre mondiale (afin d’empêcher le slogan » Us Go Home »)

C’était sans compter sans la capacité d’adaptation de l’organisation Fln-Aln. 

Déjà en juin 1956, dans son n° 1, El Moudjahid publiait « les Dix commandements de l’Aln »  dont le 6è et le 7è étaient assez clairs sur l’usage de l’information et de la communication au sein et avec la population. Le 20 août 1956, au  Congrès de la Soummam , une plate-forme « pour assurer le triomphe de la Révolution Algérienne dans la lutte pour l’indépendance nationale »  était adoptée et clarifiait les démarches . Elle y abordait tous les « moyens d’action et de propagande » aussi bien sur le plan algérien, nord-africain, français qu’ étranger

Le reste est alors une grande, très grande et extraordinaire aventure (de l’information de guerre et de contre-propagande ) vécue et animée par des hommes et de femmes au niveau des unités combattantes, au niveau des cellules de soutien et au niveau des représentations à l’extérieur. C’est ce qu’a tenté de rapporter le recueil documentaire….peut-être le premier du genre (recueil d’études ;, d’articles et de documents) dans l’histoire de la guerre d’indépendance du pays.

 

L’Auteur :Ministère de l’Information, sous-direction de la documentation et des publications (réalisé dans le cadre du programme d’édition décidé par la Commission nationale chargée de la préparation des festivités commémoratives du 30è anniversaire du déclenchement de la guerre de libération ). Edité aussi en arabe. Imprimé sur les presses d’Ech-Chaab presse (place Audin, Alger)

Sommaire :Introduction/Etudes (Huit : Redha Malek-Ahcene Djaballah Belkacem sur le « septième commandement »  -Boussad Abdiche sur « le poids de l’Information dans la guerre…. »- Khaled Mehdaoui sur le « cinéma et la guerre … », avec des témoignages de Rachedi, Chaulet, Tchanderli, - Abdelmalek Temmam(interview)-Ahmed Liès Hamdani sur « El Mouhafedh Siassi » -Mahieddine Djender sur « l’action psychologique de l’armée coloniale… »-et une Etude française  sur « l’action psychologique dans l’armée française » /Documents (31…tous des extraits d’El Moudjahid-historique)/ Brève Chronologie 1954-1962 élaboré par B A-Djaballah

Extrait : « Si redoutable dans la guerre, extraordinaire organisation de lutte clandestine, savante articulation de réseaux d’information, de groupes terroristes et de forces de guérilla, magistral metteur en scène de la guerre d’Algérie à l’échelle mondiale, le Fln a imposé à l’univers l’un des sigles les plus fameux de notre temps » (Jean Lacouture, le Monde, 14 novembre 1962, p 19), « Développer le réseau de renseignements au sein de l’ennemi et au sein de la population » (7ème commandement de l’Aln, p 89) . 

 

Avis : Disponible certainement (mais pas sûrement ) en bibliothèques ( nationale, universitaire, ministère de la Communication, ministère de la Culture…)

Citations : « Le mot Djihad s’adapte au monde moderne, en ce milieu du 20ème siècle, et, en ce qui nous concerne particulièrement , il met d’avantage en relief la volonté inébranlable , la concentration de l’effort, de l’esprit de sacrifice total. Il ne comporte aucune haine religieuse ou raciale, aucun exclusivisme ni conformisme, si ce n’est celui de la nécessaire unité pour la victoire finale » (Editorial, El Moudjahid, n°1,Juin 1956, explication du titre), « La propagande n’est pas l’agitation qui se caractérise par la violence verbale, souvent stérile et sans lendemain ( ….) Elle prend la forme sérieuse, mesurée et nuancée sans manquer pour cela de la fermeté, de la franchise et de la flamme révolutionnaire » (p57, Extrait de la Plate-forme du Congrès de la Soummam, 20 août 1956),