Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Etude

Date de création: 11-05-2008 12:36
Dernière mise à jour: 11-05-2008 12:36
Lu: 912 fois


Une étude, réalisée début 2005 et diffusée en novembre 2005, menée par les réseaux euroméditérranéens des agences de promotion des investissements (Anima), constate que l'Algérie n'a pas, jusqu'ici réussi, à assurer son autosuffisance alimentaire.
La production du secteur est modeste : 3 milliards de dollars en 2001, soit à peine 7% de l'ensemble de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena).
La part des produits agroalimentaires dans les exportations algériennes en 2003 ne dépasse pas 0,3%.
L'Algérie est le premier importateur de la région. Son commerce extérieur est déficitaire pour l'ensemble des produits.
Certaines faiblesses dans les industries agroalimentaires des pays Meda sont assez inquiétantes : une production qui représente à peine 1,5% du total mondial pour nourrir près de 4% de la population du globe. Un déficit commercial en augmentation régulière et qui a frôlé en 2003 les 10 milliards de dollars. Un déséquilibre marqué surtout pour les céréales. Dans le cas de l'Algérie, l'étude d'Anima parle de "dépendance alimentaire assez forte" au même titre que l'Egypte.
Observation : - En ce qui concerne les performances alimentaires, l'Algérie est classée au 14 ème rang sur 16 pays avec un indice de 1,4 très loin derrière la France classée au premier rang avec un indice de 5,1 mais aussi de la Tunisie classée à la 11ème place.