Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Congrès de Tamenfoust

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:30
Lu: 710 fois


Le Congrès de Tamenfoust est, peut-être, l'un des premiers rendez-vous organiques de la résistance algérienne à la colonisation française. Il s'est tenu le 23 juillet 1830, soit une dizaine de jours après le débarquement de l 'armée française à Sidi Fredj.
Emmené par Mohammed Benzâamoum, de la tribu Flissa, le réunion a rassemblé de nombreuses zaouias et tribus de la périphérie d'Alger, à Tamenfoust. (qui signifie " côté droit " en berbère), petite agglomération située à l'est d'Alger et qui domine la baie d'Alger (ex-Laperouse, du temps de la colonisation, du nom d'un explorateur et officier de la marine française).
Les congressistes devaient débattre de l'attitude à adopter face à l'invasion coloniale.
Le rendez-vous, tenu dans l'ancien fort turc (transformé aujourd'hui en musée) est intervenu, selon un historien, dans un contexte ressemblant à celui qui prévalait déjà à la veille de l'arrivée des Ottomans, trois siècles plus tôt, En d'autres termes, l'Algérie était dans une " situation de vide " qui contraignait à la constitution de l'Etat-nation.
Autre raison de la tenue du Congrès : le traité signé une quinzaine de jours plus tôt par le Dey d'Alger avec le général De Bourmont, général en chef de l' " expédition d'Alger " et qui consacrait en fait une " capitulation "…..
En dehors de la ville et de la Casbah, une résistance farouche allait s'organiser, menée par les habitants de la Mitidja.