Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Obésité (complément)

Date de création: 09-03-2020 11:32
Dernière mise à jour: 09-03-2020 11:32
Lu: 102 fois


SANTE- MALADIE- OBÉSITE (Complément)

Près de 10 millions de personnes sont obèses. Selon l’enquête nationale StepWise, 55,6% des adultes ont dépassé leur poids recommandé et sont obèses ou en surpoids

L’étude révèle que 63,3% de obèses sont des femmes et 37% vivent avec un diabète de type 2. Ces informations ont été communiquées lors d’une de célébration de la journée mondiale de lutte contre l’obésité, organisée mercredi 4 mars 2020, à l’hôtel El Aurassi (Alger). L’évènement est organisé par Novo Nordisk Algérie, en partenariat avec le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière.

Des experts et médecins ont identifié les problèmes liés à cette maladie pour proposer des solutions afin de lutter contre cette épidémie mondiale et ses complications.L’ex-chef de service de médecine interne de l’hôpital Birtraria d’El Biar confirme l’évolution de l’obésité par rapport à 2003, estimée à cette époque à 13%, pour atteindre 23% pour les deux sexes, se référant à une enquête menée par l’OMS et le ministère de la Santé.Le professeur Mansour Brouri a regretté l’insuffisance des espaces dédiés aux aires de jeux pour les enfants dans les cités. Les programmes de construction doivent prendre en compte, ces aspects Il faut intégrer cette donne dans toutes les politiques de prévention », a-t-il estimé lors de son intervention.Il a ajouté que dans l’enquête menée en 2014, son service a constaté que la sédentarité s’est installée même à la campagne où les gens ne travaillent plus la terre comme avant et précisé que l’alcool est un facteur favorisant fortement l’obésité. Il indique que les producteurs de boissons gazeuses et des jus continuent de fabriquer ces produits avec un taux de 160 grammes de sucre par litre alors que les normes est d’environ 90 grammes par litre.Selon le professeur, la lutte contre cette maladie implique plusieurs ministères, des entreprises et des associations Les P/APC devront s’impliquer davantage dans la sensibilisation et la prévention contre cette pathologie et il faut aussi mettre en place une commission pour lutter contre les facteurs de risques en créant des espaces de détente et de loisirs », a-t-il expliqué.Il affirme que l’obésité représente un problème de santé publique majeur. Pour endiguer ce phénomène qui continue de prendre de l’ampleur en raison du régime alimentaire et du manque de l’exercice physique, le ministère de la Santé a mis en place un plan de lutte à travers un ensemble d’activités sur le territoire national. Cette action a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec l’obésité et changer la façon dont le monde perçoit, prévient et traite cette maladie.Les organisateurs veulent faire de cette pathologie une priorité des soins de santé en veillant à ce que ces derniers et les traitements appropriés soient dispensés de la même manière que pour les autres maladies chroniques graves.L’obésité est perçue comme un simple manque de volonté, paresse ou un refus à manger moins et de bouger plus et non pas comme toutes les maladies chroniques dont les racines sont plus profondes.L’obésité est une maladie chronique et complexe qui affecte plus de 650 millions d’adultes et 158 millions d’enfants dans le monde. Elle est aussi associée à de multiples comorbidités, dont les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2.