Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Accidents de la route 2019- Gn

Date de création: 04-03-2020 18:30
Dernière mise à jour: 04-03-2020 18:30
Lu: 91 fois


TRANSPORTS- ROUTE – ACCIDENTS DE LA ROUTE 2019-GN

En 2019, 2599 personnes ont trouvé la mort et 11 859 autres ont été blessées dans 7108 accidents de la route, enregistrés à travers les différentes régions du pays, a affirmé dimancje 1 mars 2020,  à Alger le chef du département prévention et sécurité routières au commandement de la Gendarmerie nationale, le colonel Mouloud Guemat.

Comparativement à 2018, une baisse de 15,81% a été enregistrée dans le nombre d’accidents, de 1% dans le nombre de morts et de 18,90% dans celui des blessés, a précisé le colonel Guemat dans une conférence de presse. Il a expliqué que cette baisse était due aux efforts consentis par le commandement de la Gendarmerie nationale «ayant placé le domaine de la sécurité routière en tête de ses priorités, en procédant à la sécurisation de près de 85% des routes, l’adaptation permanente de ses formations sur le terrain et l’exploitation optimale des moyens techniques et aériens à même de réaliser une meilleure couverture des routes». Il a été procédé, dans ce sens, à «l’appui de ces actions préventives grâce à une série de procédures complémentaires, dont l’expertise technique, les études scientifiques et la formation des membres spécialisés, outre le renforcement des activités de sensibilisation et du contact quotidien direct sur le terrain, les réseaux sociaux et dans les établissements éducatifs».

Les principales causes de ces accidents sont dues aux automobilistes (85,40%), aux piétons (7,34%) et aux véhicules (4,52%), a-t-il précisé, affirmant que le facteur humain restait la principale cause de ces accidents (92,90%). Concernant les mesures prises à même de mettre un terme aux accidents de la route provoqués par les conducteurs de camions et de bus, le colonel Guemat a annoncé qu’il sera procédé prochainement à la révision et l’actualisation du décret exécutif de 2016, en vue de la prise en charge de mesures coercitives et plus rigoureuses afin de mettre un terme aux accidents de la route.