Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Massacres - Octobre 1961

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 08-01-2012 21:24
Lu: 588 fois


HISTOIRE - COLONIALISME - MASSACRES - OCTOBRE 1961

8 septembre 1961 : Une centaine de ressortissants algériens sont arrêtés en France et "expédiés" en Algérie, dans leur commune d'origine.
10 septembre: Près de 650 algériens sont "parqués" au Centre d'identification de Vincennes.
23 septembre : Selon la préfecture de police, 29 087 personnes ont été contrôlées, 659 internées et 184 expulsées vers l'Algérie.
5 octobre : Un communiqué est rendu public interdisant aux travailleurs algériens " de circuler la nuit dans les rues de Paris et de la banlieue parisienne". La Fédération de France du Fln, réagissant, lance un appel à la désobéissance et demande aux émigrés algériens de faire échec au couvre-feu (établi à partir du 6).
9 octobre : Les responsables de la Fédération Fln décident d'organiser une manifestation pour le 17 octobre, à l'issue d'une réunion tenue à Cologne.
17 octobre: 7 000 policiers, 1400 Crs et gendarmes mobiles sont mobilisés par Maurice Papon , préfet de police(et ancien collaborateur des nazis durant la deuxième guerre mondiale et l'occupation de la France).
A 20 heures, malgré les interpellations nombreuses durant la journée, des dizaines d'Algériens défilent pacifiquement à la place de la Concorde et dans les grandes artères parisiennes. La répression policière sauvage et brutale commence. Plusieurs dizaines de morts et des centaines de blessés sont dénombrés et des dizaines de milliers d'algériens sont arrêtés. Bilan officiel : 2 morts. Bilan réel : plus de 200 morts et 400 disparus, pour la plupart jetés dans la Seine.
18 octobre : Grève générale des commerçants algériens largement suivie.
20 octobre: Manifestations et grèves des travailleurs algériens dans plusieurs villes de France