Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Essai Rachid Sidi Boumedine - "Aux sources du Hirak"

Date de création: 05-02-2020 16:54
Dernière mise à jour: 05-02-2020 16:54
Lu: 42 fois


VIE POLITIQUE- BIBLIOTHÈQUE D’ALMANACH- ESSAI RACHID SIDI BOUMEDINE- «  AUX SOURCES DU HIRAK »

 AUX SOURCES DU HIRAK. Essai de Rachid Sidi Boumedine, Chihab Editions, Alger 2019, 232 pages, 950 dinars.

Le Hirak algérien est devenu au fil du temps un très long « fleuve », plutôt assez tranquille en comparaison avec ce qui se passe ailleurs (France, Irak, Bolivie...) et avec ce qui, habituellement, s’est passé chez nous (avec, toujours,  des gros lots de victimes et de dégâts matériels).

Un long fleuve ayant déjà apporté  à la société traversée bien des changements bénéfiques dont les plus importantes sont,  à mon sens, d’une part, la reconquête de la liberté d’expression publique (on se souvient, pour les plus âgés , des manifestations Décembre 60 qui avait vu le peuple crier son refus de l’oppression et sa colère face aux injustices coloniales. On avait alors 15-18 et 20 ans à peine.....le gros des troupes !) et   , d’autre part, l’envol vers l’Indépendance. Mais de la route reste encore  à parcourir. Tout en espérant qu’il n’y ait  que des crues  bénéfiques, à l’image de celles du Nil qui , au fil des siècles, ont transformé le Delta en paradis agricole.

Globalement, c’est ce qu’espère l’auteur ......qui, pour bien maîtriser le cours des événements, en bon sociologue qu’il est  (doublé d’un urbaniste expérimenté) va remonter aux sources même du fleuve. Il n’y a jamais d’effets sans causes. Encore fallait-il aux gestionnaires politiques de la société algérienne savoir les découvrir , les comprendre et les gérer au bénéfice de tous les citoyens et de l’intérêt général.

C’est ce qui lui permet , à travers plusieurs réflexions de mettre à nu les raisons profondes de la revendication que les arcanes dissimulés de ce que le Hirak dénonce comme « le Système » , qui use de toutes les ruses et menaces pour survivre , en changeant de façade.

Il y a aussi des clés de lecture qui sont proposées pour « comprendre » un tel mouvement......puissant, pacifique, patriote, joyeux même, mais décidé à aller jusqu’au bout de sa marche face à un système clientéliste et ses réseaux rentiers.

Table des matières : Introduction/ Première partie : Comment écrivez-vous Hirak ?/ Deuxième partie : Le système et ses rouages / Conclusion générale

 

L’Auteur :. Sociologue et enseignant –chercheur dans le domaine de l’urbanisme et l’aménagement. Travail dans le secteur de l’énergie . A dirigé plusieurs organismes publics d’étude et de recherche. Activité de recherche au Cread (associé). Quarante ans au moins dans les rouages de l’Etat. Retraite , consulting et écriture. Auteur de plusieurs ouvrages (essais..... et une biographie, « Yaouled ! Parcours d’un indigène », Apic 2012)

Extraits : «  Beaucoup d’Algériens ont besoin de leur dose de Hirak chaque semaine......et cela dure depuis des mois et ce n’est pas fini car ces rencontres sont aussi un ressourcement où le  peuple se retrouve et se reconnaît dans sa diversité » (p 13), « D’une certaine façon, le mouvement produit par le Hirak est sensible « hors Hirak » : nous sommes tout à la fois les passagers et le moteur d’un bus dans lequel nous sommes et nous poussons, nous sommes immobiles par rapport à lui et lui par rapport à nous.... » (p 15) , « Comment a-t-on pu faire d’une Algérie rêvée avant l’Indépendance un cadre cauchemardesque de vie où la corruption, la violence, le non-droit, le mépris du peuple, sont devenues des règles de fonctionnement et non pas des exceptions » (p 100), « Le choix dans le face-à-face actuel entre le Pouvoir et Hirak est loin de se réduire au choix entre une Algérie démocratique et une Algérie autocratique et clientéliste, mais à un choix entre un pays viable qui développe des activités productives et un pays en faillite livré aux mécanismes de la rente et leurs conséquences » (p 205), « Le système clientéliste a produit ses propres impasses, que la chute des prix du pétrole a contribué à rendre encore plus dangereuses » (p 206),  

 Avis : Un observateur averti de la société et du paysage socio -politique . Un « expert » vrai.....qui « ne sait pas tout » mais qui sait bien. Approche rigoureuse. Austère même ! Certes pas facile à lire mais fourmillant d’infos, tout particulièrement sur la phase de démarrage du Hirak.

 Citations : « La question des usages des réseaux sociaux en Algérie, ne doit pas nous faire rentrer dans un nouvel univers magique dont nous ne comprenons pas tous les mystères, mais être lue dans le contexte social local, qui avec quelques adaptations, impose ses codes et ses règles aux utilisateurs » (p 33), « Ce système fabrique depuis des décennies des gens serviles. Comme signal, nous pu tous  constater le nombre incroyable « d’experts » en sortie de crise dont l’Algérie disposait sans le savoir, si on en juge par le nombre de « contributions » dans la presse, sans compter les vieilles badernes  qui tentent de se recycler, bien qu’ayant largement, eux et leurs thèses, dépassé la période de péremption. C’est proprement effrayant ce décalage par rapport à leur peuple » (p 95) , « L’objectif du Hirak , qui s’est progressivement constitué, clarifié et consolidé, est celui d’une « République Démocratique et Egalitaire » qui ouvre sur le respect des libertés : d’expression, de pensée et de conviction , et bannit de toute ségrégation selon l’appartenance (sexe, âge, religion,, ethnie, etc.) (p 211)