Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Alger - Décoration

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 13-07-2014 16:14
Lu: 772 fois


HISTOIRE - GUERRE MONDIALE  (2è) - ALGER - DECORATION

C'est dimanche 15 août 2005 qu'Alger a été décoré, par le président français Jacques Chirac, "à titre exceptionnel et unique, en tant que capitale de la France combattante " de la croix de la Légion d'honneur.
Cette décoration a été remise lors des cérémonies du 60ème anniversaire du débarquement en Provence, en présence de 14 chefs d'Etat d'Afrique francophone, dont le président Abdelaziz Bouteflika.
La cérémonie a eu lieu sur le porte-avions Charles -de-Gaulle, au large de Toulon. Des bâtiments des Forces navales algériennes (3) ont participé au défilé naval .
Le président français a, aussi, décoré une délégation (10) des vétérans algériens qui ont participé au débarquement de Provence. La libération de Marseille, en 1944, fut l'œuvre des Algériens de la 3ème division d'infanterie algérienne.
A noter, qu'en août 2005, 11 500 ressortissants algériens perçoivent une pension militaire d'invalidité, 14 200 touchent la retraite du combattant et 9 300 une pension au titre de la retraite militaire.
Selon les historiens, 150 000 combattants africains, regroupés en 7 divisions, sur un total de près de 400 000 soldats des forces alliées, débarquèrent sur les côtes de Provence dans le cadre de l'opération Dragoon, lancé le 15 août 1944, dix semaines après celle de Normandie (Overlord). Et, pour la libération totale de la France en 1945, entre 40 000 et 55 000 Algériens, Marocains et Tunisiens, et autres combattants africains, furent tués.

 

Notes:  Le secrétaire d'Etat français à la Défense et aux Anciens combattants, Jean-Marie Bockel, a décoré , à Alger, mercredi 13 mai 2009, sept vétérans algériens de la Guerre mondiale sous le drapeau français. Il a , aussi, inauguré le nouveau service des Anciens combattants qui avait été fermé en 1994. Quelque 35 829 anciens combattants et d'ayants-droit algériens sont actuellement recensés. Environ 150 000 soldats algériens ont participé au conflit de 39-45 sous le drapeau français.

- Lors de sa  visite en Algérie en mai  2009, le secrétaire d'Etat français à la Défense et aux Anciens combattants déclarait que " près de 47 000 pensions militaires sont effectivement versées aujourdhui en Algérie à des anciens soldats de l'armée française ou à leurs veuves. Ce chiifre est lié à l'histoire qu'ont partagée nos deux pays: ce sont 200 000 soldats algériens qiui ont été mobilisés au cours de la Première Guerre mondiale et plus de 150 000 ont pris une  part déterminante à la victoire contre le nazisme durant la Seconde Guerre mondiale...... Le gouvernement français a décidé de revaloriser , en 2007, les pensions militaires des ressortissants des pays anciennement placés sous administration française..et , c'est l'Algérie qui a banéficié le plus des nouvelles dispositions". Selon lui,  "plus de 4,7 miliards de dinars sont versés chaque année aux 36 000 anciens combattants ou veuves pensionnées, actuellement recensées en Algérie."

- Depuis le 15 octobre 2009,  un service de proximité , rattaché à l'Ambassade de France à Alger, existe: 1, rue du Professeur Vincent, quartier du Télemly (Bd Krim Belkacem) , Alger

Boîte postale: n°61 /  16035, Hydra

Téléphone: 021 71 90 43 / Fax: 021 71 90 45

E-mail :contact]@acvg.org

- Au 31 janvier  2011, ils sont 47 500 combattants d'origine algérienne qui ont été recensés et le montant global des pensions versées annuelement est de 71,8 millions d'euros

- Il y a trois sortes d'anciens combattants bénéficiant de la pension: la retraite du combattant et la pension militaire du combattant pour les plus de 15 ans dans les rangs de l'armée (à partir de 65 ans et 589 euros par an) , la pension militaire d'invalidité  (650 euros par mois) . Les veuves d'anciens militaires perçoivent  450 euros par mois

Depuis 2002, les deux premières pensions ont connu une revalorisation, multipliées par 7,25 , ce qui a permis à ces pensions de sauter de 6,3 millions en 2002  à 71,8 millions en 2011. A partir de juin 2011, la 3è catégorie se verra relever les indemnités à 4,25

- A fin avril 2011, on compte (source: Ambassade de France à Alger )11 800 veuves de guerre, 350 anciens combattants mutilés pris en charge médicalement et quelque 300 orphelins handicapés percevant des pensions.