Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Investiture A.Tebboune- Allocution- Synthèse presse

Date de création: 22-12-2019 13:07
Dernière mise à jour: 22-12-2019 13:07
Lu: 13 fois


 

VIE POLITIQUE- DOCUMENTS POLITIQUES- INVESTITURE A. TEBBOUNE- ALLOCTION- SYNTHESE PRESSE

Le  président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présenté, jeudi 19 décembre 2019, , dans un discours à la nation, à l’occasion de son investiture, sa feuille de route. Une stratégie qui consiste en la mise en œuvre  des engagements pris, lors de la campagne électorale.

Cette démarche vise, notamment «le rétablissement de l’autorité de l’Etat, la poursuite de la lutte contre la corruption et  la politique d'impunité ainsi que les pratiques relatives à la distribution anarchique des recettes pétrolières, la consécration de la promotion des droits de l'homme, des libertés individuels, collectives, de la presse et de manifestation», a-t-il affirmé.

11h06 : Le président de la République prononce un discours diffusé en direct, par la Télévision nationale et les chaînes  privées retransmis également à travers deux écrans géants à l’intérieur de la salle, qui a abrité la cérémonie.

Réforme prochaine de la Constitution

Le président Tebboune s’est adressé aux citoyens «enfants et héritiers des martyrs», qui ont  marqué une nouvelle fois l’histoire et ont répondu au devoir national. «Notre succès aujourd'hui est le fruit du mouvement populaire, revendiquant le changement avant l’effondrement de l’Algérie et ses institutions», dira-t-il. Le président de la République a longuement  évoqué les engagements pris, notamment «la réforme de la Constitution, dans les mois,  voire les semaines à venir, pour bâtir une nouvelle République». La  Constitution constitue la pierre angulaire dans la construction de la nouvelle République, a-t-il soutenu. «La réforme de la Constitution est l’une des revendications du mouvement populaire. La  nouvelle mouture consolidera le principe de la limitation de la durée du mandat présidentiel, qui ne sera renouvelé qu'une seule fois et qui restreindra ses prérogatives. Cela permettra d’immuniser le pays de toute autocratie, et de créer un équilibre entre les autres pouvoirs», a assuré le nouveau locataire du palais d’El Mouradia. La nouvelle mouture permettra, en outre, de protéger  les libertés individuelles, la liberté d’expression et consacrera  le droit de manifester. Le chef d’Etat a également annoncé  la moralisation de l’action politique et la réhabilitation des institutions de l’Etat, à travers une nouvelle loi électorale qui touchera, notamment les conditions d'éligibilité. «L’objectif est de donner une chance aux jeunes d’émerger», soutiendra-t-il, ajoutant que «l’État se chargera du financement des campagnes électorales pour éviter que l’argent sale ne s’immisce dans la politique».
Le Président de la République a, par ailleurs, mis l’accent, sur la nécessité de conjuguer les efforts pour une sortie réelle de la crise et pour «l'édification d'une nouvelle République forte et crainte, stable et prospère» loin de toute exclusion. Il a appelé, dans cet ordre d’idées, à «tourner la page des différends, de la discorde et de la division, qui sont des facteurs de destruction et de désintégration» et à «œuvrer ensemble pour une Algérie stable». «Nous sommes tous Algériens et personne ne l’est plus que d'autres, seul compte l'effort sincère et loyal au service de notre chère Algérie», a-t-il affirmé dans. «Nous sommes aujourd’hui dans l'obligation, tous où que nous soyons et quelles que soient nos obédiences culturelles et politiques d’être unis», affirmera-t-il. Le président Tebboune a fixé les priorités de cette étape délicate de l’Algérie «afin d’éviter des lendemains incertains». Dans ce contexte, il a affirmé que l'Etat sera à l'écoute des «aspirations profondes» du peuple, notamment pour ce qui est d’une nouvelle gouvernance, l'Etat de droit, la justice sociale et les libertés démocratiques. Il a estimé que pour relever les défis, «il était nécessaire de parfaire notre gouvernance, de réunir les conditions nécessaires à la relance de la croissance économique et du développement de notre pays et la consolidation de sa place dans le concert des Nations».

Soutien aux hommes d’affaires honnêtes et patriotes

Evoquant les priorités de sa politique économique, le président de la République a indiqué que «l’État lancera une stratégie au profit des jeunes investisseurs et travaillera à promouvoir le produit national en n’important que ce qui n’est pas produit localement». L’économie au foyer destinée aux femmes qui ont des activités à domicile sera aussi encouragée et exonérée d’impôts, a-t-il assuré.
Il a, en outre, souligné que l’agriculture sera dotée d’une stratégie d’urgence pour assurer, dans un premier temps, l’autosuffisance alimentaire avant de s’orienter vers l’exportation. M. Tebboune a évoqué aussi le système fiscal qui sera revu, annonçant de nouveaux avantages au profit des PME/PMI et des jeunes investisseurs qui créeront des postes d’emploi. Il a affirmé que l’Etat poursuivra son soutien aux hommes affaires et, dans cet ordre d’idées, réitéré son appel aux investisseurs et hommes d’affaires «patriotes et honnêtes» et aux entreprises économiques publiques et privées pour investir en force dans tous les secteurs et dans toutes les régions du pays», tout en assurant l’engagement de l’Etat  à les soutenir, à travers l’octroi d’avantages. Il a cependant affirmé que «l’Etat sera intransigeant dans la gestion des deniers publics», notamment suite aux scandales de corruption où sont impliqués d’ex-hauts responsables et hommes d’affaires .
Concernant le secteur du Tourisme, M. Tebboune a affirmé son engagement  à accompagner les agences de voyages précisant qu'un intérêt particulier sera accordé au tourisme à travers la mise en œuvre de plusieurs mécanismes d'appui au secteur, le classement des sites touristiques, des tarifs de vols concurrentielles et l'allègement des procédures de demande de visa. Il a également assuré que «l'Etat œuvrera rigoureusement à augmenter le pouvoir d'achat de tous les citoyens, notamment la classe moyenne et les couches vulnérables», tout en annonçant une suppression d'impôt pour les catégories à faible revenu. M. Tebboune indiquera, en outre, que l'Etat s'attèlera à «éradiquer définitivement la crise de logement». «Je n'accepterai jamais qu'un Algérien vive dans un taudis ou une baraque par souci de préserver sa dignité», soulignera-t-il.

Messages rassurants à l’adresse  des personnels de la santé et de l’éducation

Le président Tebboune a tenu à rassurer les personnels des secteurs de la sSanté et de l’Education. Outre ses engagements pour la prise en charge des problèmes en suspens, à l’instar de la surcharge des classes, le transport scolaire, il a indiqué que «l’Etat va d'encourager l'investissement dans la production des médicaments et la promotion de l'industrie locale des médicaments» afin de parer au problème épineux de la pénurie des médicaments, notamment pour les maladies chroniques. M. Tebboune a légalement rassuré quant à la prise en charge des revendications des personnels des secteurs de la Santé et de l’Education. «Le personnel du secteur de la Santé aura toute l'attention de l'Etat sur les plans  matériel et moral, à travers la révision du service civil et l'octroi d'avantages importants aux médecins et aux paramédicaux dans les Hauts-plateaux et du Sud du pays», a-t-il révélé. Dans le secteur de l’Education, le président de la République a assuré «le soutien à l’enseignement, matériellement et socialement».De même pour l’Enseignement supérieur. Le président de la République a mis en avant l'importance d’accorder à ce secteur l'intérêt indispensable afin de lui permettre de jouer un rôle pionnier dans l'édification de la nouvelle République, affirmant sa volonté de «promouvoir la profession d'enseignant et de chercheur sur les plans matériel et social». Il a, par ailleurs, mis l’accent sur «l’importance d’unifier la langue d'enseignement depuis le primaire jusqu'à l'université ».

Prise en charge des revendications en suspens

Dans son discours, M. Tebboune, a par ailleurs, annoncé son intention de «trouver une solution rapide aux problèmes liés, notamment, aux différentes franges de la société à l'instar des invalides, des radiés, des retraités, des rappelés de l'armée, des travailleurs dans le cadre des programmes d'insertion, des personnes aux besoins spécifiques», soulignant que «l'Algérien doit ressentir son algérianité et vivre en dignité».
Dans ce sillage, il a annoncé que «l'Etat installera, au niveau des ambassades et consulats, des instances juridiques pour la défense de tout Algérien bafoué dans sa dignité pour peu que les membres de notre communauté respectent les lois des pays hôtes». Le Président a réitéré son engagement à la prise en charge par l'Etat du rapatriement rapide des dépouilles des Algériens décédés à l'étranger.

Règlement du problème de la publicité publique

Le président de la République a également abordé, dans son allocution, le secteur de l'information et de la communication, mettant en avant le rôle des médias nationaux «qui doivent être à la hauteur des attentes de la nation et jouer leur rôle d’éclaireur,  à travers le renforcement du professionnalisme, loin de toute désinformation, propagande ou diffamation contre quiconque». En parallèle, dira-t-il, «les médias trouveront tout le soutien et l'encouragement de l'Etat pour une pratique médiatique qui n'aura pour limites que la loi, la morale et l'impérative vérification de la véracité des informations». 
Il a également fait part de son intention de régler «définitivement du problème de la publicité publique en en faisant un moyen à même de favoriser la liberté de l'information et de la créativité,  de soutien à la presse électronique et d’encouragement  aux institutions médiatiques». La promotion du sport et de la culture est l’une des autres priorités du nouveau président qui a également affirmé qu’il accorde «un intérêt particulier au statut social de l'artiste».

Motivation des militaires  aux frontières

Concernant la défense et la sécurité nationales, outre la poursuite du processus du professionnalisation et la disponibilité opérationnelle et combative de l'ANPM. Tebboune a mis l’accent sur «l'impératif de veiller au moral des troupes stationnées aux frontières qui veillent à la préservation de la stabilité de l’Algérie, et ce  à travers des mesures d'incitation et de motivation indispensables. Il en sera de même pour les corps de la Sûreté et la Gendarmerie nationales qui veillent à la sécurité des individus, des biens et de la société.
Au terme de son discours à la nation, à 11h45 mn, le président de la République a appelé les Algériens «à être à ses côtés pour l'aider et l'orienter et constituer un rempart au service de l'édification de l'Algérie nouvelle». Il a, par ailleurs, ordonné le bannissement du titre fakhamatouhou qualifiant dans un passé récent le président de la République.