Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bouchama Abderrahmane

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:30
Lu: 2488 fois


Né à Alger en 1910, décédé en 1985, Bouchama Abderrahmane devint ingénieur à l'Institut polytechnique de Nantes avant de s'orienter vers l'architecture, à l'Ecole des Beaux-arts de Paris.
Bardé de diplômes, il entre en Algérie et s'installe, en 1934, à Tlemcen où il effectue l'étude de la médersa Dar El Hadith (1936-1937). Il regagne Alger où il réalise notamment la Résidence Tiar (actuellement Ambassade du Brésil, ex-Chemin Poirson)
Tenu à l'écart par l'Administration coloniale, il adhère au Parti communiste algérien dont il sera un membre influent, proche de Henri Alleg avec lequel il montera une école des cadres du parti dans son propre cabinet d'architecte. Il ouvre, en 1963, une agence où son fils Elias (l'actuel architecte du nouveau ministère des Affaires étrangères aux Annassers) le rejoint.
A. Bouchama est le fondateur et le premier président de l'Union des Architectes algériens.
Auteur de " L'arceau qui chante " (Sned) en 1966 , il a " signé " les Archives nationales (Birkhadem), la Cour Suprême et le Centre culturel (Ben Aknoun), le siège du ministère du Tourisme ainsi que les Instituts islamiques de Constantine (1969), Tlemcen (1970), Caroubier (1972)…Il a également conçu de nombreuses mosquées dont celles d'El Biar (Place Kennedty) et de Hydra.