Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Sonatrach- Contrats 2019

Date de création: 25-11-2019 18:23
Dernière mise à jour: 25-11-2019 18:23
Lu: 7 fois


ENERGIE- GAZ- SONATRACH- CONTRATS 2019

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a annoncé, hier, avoir renouvelé son contrat d’exportation de gaz avec la compagnie française Engie pour le moyen et long terme. Dans son communiqué (mercredi 20 novembre 2019) , Sonatrach, qui ne donne aucun détail sur la durée des accords ni sur les quantités de gaz qui seront livrées à Engie, a indiqué qu’elle livrera des volumes de gaz naturel sous forme de gaz gazeux en entrée du gazoduc Transméditerranéen, ainsi que du gaz naturel liquéfié (GNL), notamment au terminal méthanier de Fos Tonkin, situé en France, ajoutant qu’“à travers ces accords, les deux parties confirment et consolident le partenariat à long terme”.

Selon le communiqué, “ces accords permettront de sécuriser un débouché pour le gaz algérien sur son marché naturel, qui est, dans le contexte actuel de concurrence accrue entre les différentes sources d’approvisionnement, l’un des marchés les plus valorisants”. Le nouvel accord signé avec Engie vient s’ajouter à la série de six contrats gaziers déjà renouvelés par Sonatrach.

En effet, cette dernière a déjà procédé au renouvellement de contrats avec les compagnies italiennes ENI, Enel et Edison, permettant ainsi à la compagnie nationale de consolider sa position sur le marché italien et de demeurer l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel sur ce marché. En plus des trois entreprises italiennes, la compagnie publique des hydrocarbures avait également conclu un accord avec la société portugaise Galp Energia.

Et enfin, un sixième contrat a été conclu courant 2018 avec la société publique turque Botas. Dans le détail, Sonatrach a signé avec Enel pour un approvisionnement, via le gazoduc Enrico-Mattei, de 3 milliards de mètres cubes par an, pour une durée de 10 ans à partir de 2020, dont deux années optionnelles. Le contrat signé avec ENI porte, pour sa part, sur un volume de 9 milliards de mètres cubes par an et une durée de 10 ans.

En ajoutant le contrat d’Edison qui, lui, porte sur un milliard de mètres cubes de gaz par an jusqu’en 2027, ce sont 13 milliards de mètres cubes par an qui seront destinés au  marché italien. Sur le marché espagnol, Sonatrach a renouvelé son contrat avec la compagnie Naturgy, anciennement Gas Natural Fenosa, pour un volume de 8 milliards de mètres cubes par an jusqu’en 2030.

Sonatrach a également signé des accords portant sur l’approvisionnement en gaz naturel du marché portugais, avec la compagnie portugaise Galp Energia, pour un volume de 2,5 milliards de mètres cubes/an pour une durée de 10 ans. Sonatrach a, par ailleurs, signé un avenant à un contrat gazier avec la société publique turque spécialisée dans l’importation de gaz naturel, Botas, datant de 2014.

Cet avenant porte sur l’augmentation du volume de gaz naturel liquéfié (GNL) exporté par l’Algérie à 5,4 milliards de mètres cubes/an, contre 4,4 milliards de mètres cubes/an auparavant. Il est à signaler que ces contrats renouvelés sont établis pour une durée de 10 ans.

En signant des contrats de durée plus courte, par rapport aux contrats de 20 ans et plus signés auparavant, Sonatrach s’adapte aux nouvelles conditions du marché européen du gaz tout en tentant de maintenir, autant que possible, les mêmes conditions de vente. Après la conclusion du contrat avec Engie, il reste à Sonatrach à conclure avec le groupe français Total, lié à son partenaire algérien par un contrat devant arriver à expiration en 2020.