Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Mémoires Chadli Bendjedid- "Chadli Bendjadid.Mémoires. Tome 1......"

Date de création: 12-10-2019 18:56
Dernière mise à jour: 12-10-2019 18:56
Lu: 5 fois


VIE POLITIQUE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- MEMOIRES CHADLI BENDJEDID- « CHADLI BENDJEDID.MEMOIRES. TOME 1..... »

Chadli Bendjedid. Mémoires. Tome 1 : 1929-1979. Rédigé par Abdelaziz Boubakir et traduit de l’arabe par Mehenna Hamadouche. Casbah Editions. Alger 2011. 332 pages, 1 000 dinars

 Le 3è Président de l’Algérie indépendante (comme ils disent) aura finalement réussi aussi bien ses entrées que  ses sorties dans le monde politique , en ce sens que l’on se souviendra de lui bien plus longtemps qu’on ne le croit. Beaucoup de chance…..Daa’oui El Kheir, comme diraient certains. Et, lui-même, à travers certaines de ses confidences, semble y croire assez fortement. Ce qui donne un soldat résolument engagé dans son combat dès sa prime jeunesse……soldat discipliné, fidèle  et toujours prêt à être  un « médiateur ». Ce qui donne un fond de religiosité (bien simple comme celle de nos pères, comme au bon vieux temps) et de légère superstition (croyance en une bonne étoile qui n’a rien à voir avec les amulettes et les b’khour des zaouiate ), qui nous amène à mieux comprendre le personnage – social , sensible et sociable, « sentimental » même selon Boumediène dont il se disait très proche malgré certaines divergences de fond-  et , l’âge venant, mieux saisir ses réactions face aux clameurs des foules de la fin des années 80.

Bien sûr, tout ce qui est rapporté est intéressant à plus d’un titre même si , parfois, il y a un surplus de détails qui noient l’essentiel ….mais, c’est là le défaut de tous  nos moudjahidine qui aiment, certainement pour se différencier les uns des autres , insister non sur leurs fortunes ou leurs misères actuelles , mais sur leurs combats et leurs souffrances passées sur le terrain, vrais ou revus et corrigés. Bien sûr, il est intéréssant de voir notre héros « tordre le cou » à certaines rumeurs comme celles qui faisaient croire qu’il a été , aussi, avant de rejoindre le maquis, soldat de l’Armée française. Bien sûr, il est intéressant de savoir que Chadli n’a jamais fait de prison coloniale …..mais qu’il a été un des premiers prisonniers de l’Algérie indépendante : plus d’un mois au secret dans un « trou à rats ». …Puis, par la suite, devenu Président , pas rancunier pour un sou à l’endroit des ses geôliers.

Un bel exemple qui fait pardonner toutes les faiblesses et les (quelques) ratages. D’autant que le Monsieur ne manque pas, içi, de  faire part , de manière claire ou discrète, de ses regrets . On le sent bien derrière les mots , comme la condamnation à mort de Chabani.Bien sûr, il ne manque pas de dire clairement ce qu’il pense de certains guerriers ou politiciens, dont Ahmed Ben Bella qu’il compare à ce chef fatimide qui a tout fait pour exterminer sa tribu qui lui avait pourtant pavé le chemin du pouvoir .

Mais, l’important, pour nous, c’est moins de connaître le parcours, assez riche…et bien enviable de l’homme, que de voir , enfin, un homme politique , qui  en a vu de toutes les couleurs dans sa jeunesse de maquisard, qui a occupé des fonctions supérieures  dans le pays, jusqu’à celle suprême de Président de la République durant bien longtemps, et qui va jusqu’au bout de sa responsabilité …..en se confiant, en fin de vie , au peuple qu’il a dirigé , aimé ou "mal-mené".

Le premier Président ne l’a pas fait. Sans doute , il n’avait que faire de l’opinion de gens qui ne l’ont pas soutenu le 19 juin 1965, puis qui ne l’ont pas accueilli triomphalement en septembre 90. Le second ,mort sans qu’il ne s’y attendait, ne l’aurait certainement jamais fait.  Le troisième n’a pas eu le temps d’y penser , certains s'étant chargé d'écrire pour lui le mot "fin". Le quatrième a déjà tout « dit » en réglant des comptes. On attend avec impatience les mémoires du cinquième. Quant au sixième Président de l’Algérie indépendante, peut-être est-il en train de les préparer ? Qui sait !

 

Avis : A ne rater sous aucun prétexte quelle que soit votre opinion sur Chadli . Un livre écrit de manière simple mais forte…rythmé grâce au souci du détail……et des récits diversifiés…avec  , parfois , bien des révélations, certes  toujours intéressantes mais qui  ne vont pas jusqu’au bout de la vérité (exemple de la  répression après le coup d’Etat du 19 juin  menée, dit-on,  personnellement par le chef militaire du coin et qui avait fait des dizaines de morts à Annaba).  On y sent une émotion sincère pour tout ce qui est évoqué. On aurait pu le titrer : les mille et une aventures de Chadli. On attend avec impatience le deuxième tome .Les mille et une mésaventures ?

Phrases à méditer : « L’être humain planifie et le sort le nargue » et « Ils avaient été réunis par la guerre et la politique et séparés par les aspirations et les appétits »