Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Conseil du gouvernement, mercredi 9 octobre 2019 (Extraits)

Date de création: 12-10-2019 18:47
Dernière mise à jour: 12-10-2019 18:47
Lu: 7 fois


ADMINISTRATION- GOUVERNEMENT – CONSEIL DU GOUVERNEMENT, MERCREDI 9 OCTOBRE 2019 (EXTRAITS)

Le Gouvernement a tenu, mercredi 9 octobre 2019, une réunion présidée par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, durant laquelle il a été procédé à l'examen et au débat de deux projets de décrets exécutifs et à la validation de projets de marchés en gré à gré simple. 

Premièrement: le Gouvernement a entamé sa réunion par l'examen et le débat du projet de décret exécutif fixant la nature, les missions, l'organisation et le fonctionnement de la Délégation nationale de la sécurité routière, présenté par le ministre de l'Intérieur. La création de ce dispositif gouvernemental s'inscrit dans le cadre de la stratégie de l'Etat dans sa lutte contre les accidents de la route qui prennent des proportions alarmantes au vu des pertes humaines enregistrées annuellement avoisinant les 4.000 morts et 33.000 blessés, outre les dégâts matériels qui dépassent, selon des études menées, le seuil de 100 milliards de DA par an. ........................................................

 

...........................le Premier ministre a donné les instructions suivantes : 

- La nécessaire installation de la Délégation nationale de la sécurité routière et du Conseil consultatif intersectoriel dans les plus brefs délais, tout en veillant à associer les compétences nationales, les chercheurs et les spécialistes du domaine, 

- L'impératif d'accélérer le parachèvement de la numérisation des documents et procédures administratives, notamment l'activation de la carte d'identité biométrique et le permis à points, car étant des conditions sine qua non pour appuyer la Délégation nationale dans la concrétisation de la stratégie nationale en matière de prévention routière et pallier les différents déséquilibres enregistrés. 

 

 Deuxièmement: le Gouvernement a étudié et examiné un projet de décret exécutif présenté par la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, relatif aux articles de correspondance et des colis postaux expédiés en contrepartie d'un paiement dans le système interne. Ce projet de décret exécutif intervient en application des dispositions de la loi fixant les règles générales relatives à la poste et aux télécommunications à travers la révision des tarifs des prestations d'expédition contre le paiement et leur adaptation aux tarifs commerciaux relatifs aux différentes prestations postales. ................................................

 

Troisièmement: le Gouvernement a validé six (6) projets de marchés en gré à gré simple portant sur : 

- L'acquisition de 3.500 bus scolaires, entre le ministère de l'Intérieur et l'entreprise publique «la Société algérienne de fabrication de véhicules Mercedes-Benz (SAFAV)», 

- La réalisation de deux structures relevant du secteur de la Sûreté nationale entre les services de la wilaya d'Adrar et l'entreprise publique économique «Cosider Construction», 

- La mise en place, la numérisation et la modernisation d'un système d'information au niveau du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), entre le ministère et l'Entreprise nationale d'appui au développement numérique (EADN),

 - La réalisation d'un ouvrage d'art sur la route nationale N°18, entre la Direction des travaux publics de la wilaya de Médéa et la Société algérienne des ponts et travaux d'art (SAPTA). ..............................................................

 Enfin et partant du suivi minutieux par le Gouvernement des projets stratégiques, et ayant pris connaissance du cas d'incapacité de l'entreprise chargée de réaliser la piste principale de l'aéroport international d’Alger Houari-Boumediene dont le taux d'avancement n'a pas dépassé 40% avec le dépassement du délai imparti de «36 mois», et compte tenu des engagements de l'Algérie vis-à-vis de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OAIC), et des difficultés que connaît l'aéroport d'Alger et l'impact négatif de cette situation sur ses recettes et sur l'économie nationale en général, et suite aux deux mises en demeure adressées à l'entreprise défaillante, le Premier ministre a donné des instructions fermes au ministre des Travaux publics et des Transports, à l'effet de résilier immédiatement le contrat avec l'entreprise en question, et de reprendre le projet avec une autre entreprise qualifiée et compétente pour parachever ce projet stratégique, tout en veillant à la qualité des travaux devant répondre aux normes internationales, et à la réduction des délais de réalisation de cette infrastructure de grande envergure en la mettant aussitôt au service de l'économie nationale».