Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

A.Gaid Salah, visite 2ème Rm, Oran, mardi 1er octobre 2019- Allocution

Date de création: 04-10-2019 17:09
Dernière mise à jour: 04-10-2019 17:09
Lu: 1 fois


VIE POLITIQUE-DOCUMENTS POLITIQUES- A.GAID SALAH, VISITE 2ème RM, ORAN,MARDI 1 OCTOBRE 2019- ALLOCUTION

 

 «Il est clair aujourd’hui que cette bande et tous ceux qui orbitent autour d’elle et se soumettent à ses ordres sont des intrus et des étrangers au peuple algérien », a indiqué M. Gaïd Salah lors du 4e jour de sa visite en 2e Région militaire à Oran (mardi 1 octobre 2019).

Après avoir supervisé le déroulement d’exercices de tirs avec missiles contre des cibles terrestres et de surface, et suite aux réunions d’orientation tenues avec les cadres et les personnels de la Région, le général de corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée Nationale Populaire, a présidé une réunion de travail au siège du Commandement de la Région, indique un communiqué du MDN dont voici l’intégralité :

 A l’entame et à l’issue de la cérémonie d’accueil à l’entrée du siège de la Région, le général de corps d’Armée a observé un moment de recueillement sur l’âme du défunt Moudjahid «Boudjnane Ahmed» dit «Si Abbès», dont le nom est porté par le siège de la Région, où il a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative et a récité la Fatiha sur son âme et sur celles de nos valeureux Chouhada.

Le général de corps d’Armée a présidé, ensuite, une réunion de travail avec le Commandement et les états-majors de la Région, les responsables des différents services de sécurité, les commandants d’unités et les directeurs régionaux, où il a suivi un exposé global portant sur la situation générale dans le secteur de compétence, présenté par le généra-major Meftah Souab, commandant de la Région, pour prononcer ensuite une allocution dans laquelle il a mis l’accent sur la nécessité de fournir davantage d’efforts persévérants afin de construire une armée forte, moderne et développée qui s’articule sur la ressource humaine qualifiée et spécialisée, capable d’assimiler parfaitement et avec adresse les nouvelles techniques et les technologies de pointe. Une ressource digne d’être à la hauteur des enjeux accélérés imposés par le devoir de la sauvegarde de l’indépendance de l’Algérie, de sa souveraineté nationale et de la protection de son intégrité populaire et territoriale.

Le général de corps d’Armée a indiqué hier (lundi NDLR), lors de son allocution prononcée devant les cadres et les personnels de la Région, qu’il est devenu clair aujourd’hui que la bande et tous ceux qui orbitent autour d’elle et se soumettent à ses ordres sont des intrus et des étrangers au peuple algérien : «Il est clair aujourd’hui que cette bande et tous ceux qui orbitent autour d’elle et se soumettent à ses ordres sont des intrus et des étrangers au peuple algérien. Celui qui ne sert pas l’intérêt de la patrie dans son sens réel est un intrus, voire un ennemi de la patrie. En effet, ce groupe n’a pas le droit de réfléchir, car les parties occultes, qui se tiennent derrière lui, sont le cerveau qui réfléchit à leur place et leur ordonne d’exécuter. Nos paroles ne sont pas infondées, nous disposons de données qui confirment l’implication de ces traitres et nous entreprendrons sans nul doute toutes les mesures nécessaires contre ce groupe en temps opportun et au nom de la loi. Aucune tolérance n’est permise envers ce groupe qui s’est habitué à imposer sa volonté inique sur la majorité. Cette ère d’iniquité est révolue à tout jamais. Aujourd’hui, la parole est au peuple algérien qui saura comment construire l’Etat de droit où nul n’est souverain que la loi. 

Quiconque tenterait d’entraver ce processus nuira à sa propre personne. Les hommes intègres de l’Algérie n’accepteront plus désormais que les ennemis de la patrie interfèrent dans le destin de la nation. Le peuple algérien a énormément souffert durant l’ère coloniale, et ne revivra jamais, quelles que soient les circonstances, d’autres moments de souffrance. Telles sont les attentes légitimes que les hommes fidèles, nobles et loyaux envers Allah et la patrie veilleront à concrétiser sur le terrain. Ils parlent et agissent sans tergiversation, à l’image de ceux qui prétendent être cultivés et connaître la loi, mais agissent en totale contradiction avec la loi et complètement loin de ce qui est juste, à travers des déclarations tendancieuses, omettant que l’unique critère pour juger des actes et des paroles est le peuple algérien. Aussi, que celui qui veut mesurer sa vraie valeur se porte candidat ; sinon tout le reste n’est qu’ineptie et sans aucune valeur.»