Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Cm 9 septembre 2019- Bilan Chef de gouvernement N. Bedoui

Date de création: 16-09-2019 19:54
Dernière mise à jour: 16-09-2019 19:54
Lu: 7 fois


ADMINISTRATION- CONSEIL DES MINISTRES – CM 9 SEPTEMBRE 2019- BILAN CHEF DE GOUVERNEMENT N. BEDOUI

 

Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a présenté, lundi, les principaux axes des activités du gouvernement, et les plus importantes décisions et mesures prises depuis sa nomination.

 «Depuis sa nomination le 31 mars 2019, le Gouvernement a tenu 21 réunions de Gouvernement, 29 réunions interministérielles et 1 réunion du Conseil des participations de l'Etat, lors desquelles il a examiné et approuvé 2 avant-projets de lois relatifs à l'amendement du code de procédure pénale et au règlement budgétaire de l'exercice 2017, ainsi que 48 décrets exécutifs, et 31 projets de marchés de gré à gré au profit des différents services de l'Etat», a affirmé M. Bedoui lors du Conseil des ministres tenu sous la présidence du chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah. «Cette activité intense a permis au Gouvernement d'examiner quinze dossiers de grande importance nationale, touchant notamment le bon fonctionnement des institutions de l'Etat, la prise en charge des besoins des citoyens et la bonne préparation des principaux rendez-vous sociaux avec l'intensification des efforts à la lumière de la conjoncture que traverse le pays», a-t-il ajouté. L'action du Gouvernement «a été axée, en premier lieu, sur l'ouverture de plusieurs grands chantiers en vue d'optimiser l'efficacité du fonctionnement des établissements publics et de renforcer la crédibilité de l'administration publique notamment en ce qui concerne les deniers publics, la rationalisation des dépenses, la préservation de nos réserves de change, le gel des opérations du financement non conventionnel, le respect de tous les engagements contractées au nom de l'Etat et la préservation des postes d'emploi et des outils de production nationale», a fait savoir le Premier ministre.  Au volet économique, les efforts du Gouvernement ont été axés notamment sur la préservation des grands équilibres financiers et la rationalisation des dépenses publiques, à travers des mesures visant à réduire le déficit de la balance des paiements afin de préserver les réserves de change et la rationalisation des importations dans le secteur tertiaire, notamment dans le transport maritime, le bâtiment et les travaux publics et l'assistance technique (études), a-t-il souligné. 

 Préservation des outils nationaux de production et des emplois 

 Plus explicite, le Premier ministre a fait savoir que le Gouvernement avait veillé à la préservation des outils nationaux de production et des emplois par l'installation d'un dispositif gouvernemental multisectoriel chargé du suivi des activités économiques et de la préservation des outils de production et l'adoption de mesures au profit de l'entreprise d'investissement touristique pour honorer ses engagements contractuels et poursuivre la réalisation de ses investissements approuvés par le Conseil des participations de l'Etat et le Conseil national de l'investissement. Au volet social, l’intérêt du Gouvernement a été porté sur la bonne préparation des examens de fin d’année 2018-2019, le Gouvernement ayant pris toutes les mesures assurant leur déroulement dans de bonnes conditions sans enregistrer aucun dysfonctionnement, à l'instar de ceux enregistrés ces dernières années, selon l'exposé du Premier ministre qui a également rappelé l’opération de solidarité menée durant le mois de Ramadhan 2019, où l’aide financière a été consacrée pour la première fois, au lieu de l’aide en nature (couffin de Ramadhan), à travers le versement du montant de l’aide dans les comptes courants postaux des familles nécessiteuses, afin d’éviter les dysfonctionnements et de préserver la dignité des bénéficiaires, outre l’organisation rigoureuse des activités commerciales et leur renforcement par des marchés de proximité en assurant la disponibilité des produits de large consommation et la stabilité des prix. Pour ce qui est de la préparation de l’opération du hadj 2019, M. Bedoui a indiqué que «le Gouvernement a mobilisé tous les moyens en faveur de nos hadjis, notamment la numérisation de toutes les procédures et l’amélioration de la qualité de prise en charge des hadjis à partir de la prochaine saison, à travers la mise en place d’un planning de vol équilibré pour le transport des hadjis notamment depuis les wilayas du Grand Sud, l'implication des bureaux d'Algérie-Poste dans le recouvrement des frais du Hadj, ainsi que la mise en place d’une plateforme numérique pour le parachèvement de toutes les procédures». Quant à la saison estivale et la lutte contre les feux de forêt, le Gouvernement a entrepris des mesures ayant permis de passer une saison estivale calme et sécurisée avec la poursuite de l’approvisionnement en produits vitaux. Près de 80.000 enfants des régions du Sud ont été pris en charge dans des camps d’été. Concernant la lutte contre les feux de forêt, un plan opérationnel a été adopté à travers la qualification des capacités d’intervention auprès de la Protection civile et de l’Administration des forêts pour être à la hauteur des standards en vigueur. 

 656 établissements scolaires ont été réceptionnés 

 Dans son exposé, le Premier ministre a, aussi, rappelé que la rentrée scolaire a été marquée par l'augmentation à 3.000 DA de la prime de scolarité au profit de chaque enfant scolarisé. Favorablement accueillie par les citoyens et immédiatement concrétisée, cette décision a profité à plus de 9 millions d’élèves scolarisés. Il a été décidé également d’augmenter la prime scolaire de solidarité à 5.000 DA en faveur de près de 3 millions d’élèves issus des familles nécessiteuses. «Quant aux structures et à l’encadrement humain, 656 nouveaux établissements ont été réceptionnés avec l’affectation de 8.041 nouveaux postes budgétaires, dont 1.061 postes pédagogiques pour leur encadrement, outre l’ouverture de 94% des cantines scolaires et le renforcement du transport scolaire à travers l'acquisition de 1.000 nouveaux bus», a-t-il ajouté précisant que les classes intégrées destinées aux personnes aux besoins spécifiques ont également été renforcées par 186 nouvelles classes, portant leur nombre global à 851. 

S'agissant de la rentrée universitaires pour plus de 1,8 million d'étudiants, cette année enregistrera, selon M. Bedoui, 368.000 nouveaux bacheliers et verra l'ouverture de plus de 83.400 places pédagogiques, 51.950 lits et 3.000 postes d'encadrement. Des mesures ont également été prises à l'effet de conférer une nouvelle dynamique à la Recherche scientifique, d'autant que le cadre réglementaire y afférent a été consolidé par la mise en place de mécanismes de coordination entre les scientifiques de la recherche scientifique et les différentes secteurs d'activité. «Le secteur de la Formation et de l'Enseignement professionnels sera, quant à lui, renforcé par la réception de 34 nouveaux établissements de formation d'une capacité d'accueil de 15.000 places pédagogiques, ce qui permettra au secteur d'accueillir plus de 503.000 nouveaux stagiaires dans de bonnes conditions», a poursuivi le Premier ministre. «La rentrée au profit des personnes aux besoins spécifiques a connu une mobilisation du Gouvernement à travers le secteur de la Solidarité nationale qui a vu ses 239 centres et 17 annexes renforcés par la réception cette année de 3 nouveaux centres, outre l'ouverture de 1.722 postes budgétaires et le dégel de plusieurs opérations de restauration et de réhabilitation de plusieurs centres», a-t-il rappelé.

  Amélioration du cadre de vie du citoyen

  Par ailleurs et concernant l'amélioration du cadre de vie du citoyen, le Gouvernement a pris des mesures visant l'amélioration du cadre de vie du citoyen, à la hauteur de ses aspirations, à savoir la relance des projets des villes nouvelles et l'accélération de la concrétisation des lotissements sociaux dans le Sud et les Hauts-Plateaux au profit de plus de 362.000 bénéficiaires et la décision de leur octroyer des aides pécuniaires directes, outre l'adoption d'une série de mesures à même de renforcer la couverture sanitaire au niveau du Grand Sud et des Hauts-Plateaux, avec le dégel des projets sanitaires et la décision d'octroyer des augmentations considérables au profit des médecins résidents et spécialistes, des mesures incitatives et des facilitations aux investisseurs. Quant à la consolidation des infrastructures et le soutien aux sports en vue de la préparation des jeux internationaux, M. Bedoui a cité une série de mesures prise par son Gouvernement afin de promouvoir la pratique sportive, en approuvant un nouveau cadre organisationnel garantissant une meilleure organisation des manifestations sportives et la lutte contre les violences dans les stades. De mécanismes de suivi et d'accélération de la cadence de réalisation des structures sportives importantes ayant accusé un retard ont également été définis, notamment le programme de réalisation des nouveaux grands stades de Tizi Ouzou, d'Oran, de Baraki et de Douéra, outre les structures devant abriter les plus importants rendez-vous internationaux, en tête desquels les jeux méditerranéens prévus à Oran en 2021. Le chef de l'Exécutif a, d'autre part, évoqué l'optimisation de l'efficacité du Service public, à travers des décisions pour accélérer la cadence de la numérisation et de la modernisation des administrations publiques et améliorer les prestations offertes aux citoyens, en œuvrant notamment à la création d'une agence nationale de numérisation pour superviser la stratégie nationale en la matière. Par ailleurs, le Gouvernement a pris des décisions pour accélérer l'entrée en service du permis à points, de la carte électronique d'immatriculation des véhicules et de la plaque d'immatriculation des nouveaux véhicules. De même qu'il a veillé sur l'offre de services électroniques via la carte d'identité biométrique et électronique, et la mise en place d'un référentiel national d'adressage et de renforcement de la sécurité routière à travers la création de la Délégation nationale de la sécurité routière. Pour ce qui est de l'intervention du Gouvernement au profit des sinistrés du fait des inondations, le Gouvernement a réagi avec promptitude pour la prise en charge de la population des wilayas touchées par les changements climatiques, notamment à Illizi, décrétée région sinistrée, en mettant en place un programme d'urgence pour réparer les dégâts en procédant au relogement des sinistrés et à leur indemnisation, outre les projets de prévention de la ville des risques des inondations. A l'entame de son exposé, M. Bedoui a salué l'Armée nationale populaire (ANP) «qui a donné un exemple de loyauté et de dévouement et accompagné le peuple algérien dans toutes les épreuves», et rendu hommage particulièrement à son chef d'état-major, le moudjahid, le général de corps d'armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, connu pour son patriotisme inégalé et sa sagesse face à la conjoncture que traverse le pays et qui place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération, ou ambition personnelle». Le général de corps d'armée, Ahmed Gaid Salah «a appelé au dialogue et à faire prévaloir la voix de la raison. Il a su, en tant que moudjahid et de par sa vigilance en tant que commandant militaire chevronné, comment contrer les desseins et complots des ennemis de l’Algérie, tant à l’intérieur du pays qu'à l’étranger, et leurs manœuvres visant à déstabiliser l’Algérie et à semer la fitna entre les enfants d'un même peuple». Le vice-ministre de la défense nationale «mérite, de notre part, reconnaissance et gratitude pour son rôle pionnier à la tête de l’institution militaire, un rôle qui demeurera ancré dans les mémoires, tout en saluant ses positions indéfectibles qui traduisent sa volonté d’améliorer la situation en Algérie pour la hisser aux plus hauts niveaux à la hauteur de son histoire et de ses hauts faits.