Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

A.Gaid Salah 4ème Rm Ouargla, mardi 4 septembre 2019- Intervention

Date de création: 16-09-2019 19:39
Dernière mise à jour: 16-09-2019 19:39
Lu: 20 fois


VIE POLITIQUE- DOCUMENTS POLITIQUES-A.GAID SALAH 4ème RM OUARGLA, MARDI 4 SEPTEMBRE 2019- INTERVENTION

 

Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'État-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a indiqué (3è jour de sa visite) , lors de sa visite à la 4e Région militaire à Ouargla, que l'acharnement sur l'institution militaire fait partie d'«un plan abject», dont l'objectif est de «bloquer et neutraliser» le rôle de l'armée, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale

 

«L'acharnement sur l'institution militaire fait partie d'un plan abject, dont l'objectif est de bloquer et neutraliser le rôle de l'armée, qui a donné un exemple à tous, en termes de dévouement, de loyauté et de protection de la patrie, et a prouvé, sur le terrain, sa capacité à consacrer le lien solide entre le peuple et son armée». Il a fait remarquer que le Commandement de l'Armée «était le premier à répondre aux revendications populaires avant toute autre partie, ce qui a menacé les intérêts de la bande et de ses acolytes et a mis en échec leurs plans visant à redéfinir le paysage national général selon leurs envies et celles de leurs maîtres», a déclaré M. Gaïd Salah qui a effectué une visite d'inspection et de travail à la 4e Région militaire. «Nous leur disons : laissez l'Algérie à ses fidèles enfants, car ils en sont dignes et capables de la construire et de la protéger», a-t-il ajouté. Il a exprimé sa conviction que «notre valeureux peuple qui aspire à vivre dans la paix et la quiétude et dans la sécurité et la stabilité, mérite de vivre dignement dans son pays», affirmant que «ce peuple, que l'on cite en exemple dans l'amour de la patrie et la loyauté, a soutenu et approuvé les efforts de l'institution militaire». Il a rappelé, à cette occasion, certains points qu'il avait abordés lors de son allocution lundi dernier à In Amenas, «au regard de son importance quant à l’avenir du pays en cette phase sensible, où certains partis politiques demandent à dialoguer, voire négocier directement avec l’institution militaire, en s’inspirant des expériences de certains pays de la région dans la gestion des crises». «Ils ont omis sciemment que l’Algérie avec son illustre histoire, son vaillant peuple et ses positions leaders et immuables est l’exemple à suivre et non pas le contraire en dépit du fait qu’ils sont pleinement conscients de notre position constante à ce sujet, à propos duquel nous avons affirmé plus d’une fois que l’Armée nationale populaire restera attachée à une résolution de la crise dans un cadre constitutionnel, partant de sa conviction que l’Etat moderne est un Etat d’institutions, et l’attachement à la Constitution est un paramètre essentiel pour préserver l’existence et la continuité de l’Etat», a-t-il ajouté. 

M. Gaïd Salah a affirmé que l'Armée «œuvre à l’accompagnement du peuple algérien digne, qui revendique avec insistance et prestement la tenue des élections présidentielles, tout en exprimant «la reconnaissance et la gratitude» à ce peuple «qui a soutenu avec force toutes les initiatives salutaires entreprises par l'institution militaire». Concernant les élections présidentielles, il a estimé que «la situation ne peut tolérer plus de retard», ajoutant qu'elle «exige, au contraire, la tenue de ces élections décisives pour le présent et le futur du pays, dans les délais que j’ai évoqués lors de ma précédente intervention, qui sont des délais raisonnables et acceptables qui reflètent une revendication populaire insistante, à même d’instaurer l’Etat d’équité et de droit». «A propos de l’Etat de droit, nous nous lasserons jamais d’affirmer notre position et notre accompagnement aux hommes de la justice, qui remplissent leurs nobles missions avec loyauté et veillent à recouvrer l’omnipotence de l’Etat, en traitant les différents dossiers de corruption, et en rassurant le peuple algérien qu’il appartient à un pays d’équité et de droit», a-t-il martelé, ajoutant que «la bande n’a pas hésité à déposséder et à accabler» ce peuple, «ce qui nous appelle à chaque fois à affirmer notre soutien aux efforts des hommes de la justice et à les épauler, et dont nous saluons le courage et la détermination pour assainir notre pays de ces corrompus». 

Pour M. Gaïd Salah, «l'égoïsme a aveuglé ceux qui ne connaissent pas la valeur de ce pays et de son peuple, qui excellent dans la diffamation et la médisance, et tentent vainement d’induire en erreur l’opinion publique et semer le doute sur toute initiative nationale salutaire pour résoudre la crise, œuvrant à pousser notre pays vers des méandres aux issues incertains, au service des intérêts de la bande et de ceux qui gravitent autour d’elle». 

«A ces conspirateurs aventuriers, nous disons qu’au sein de l’Armée nationale populaire, nous demeurerons toujours aux côtés des citoyens fidèles et loyaux au serment des vaillants chouhada, car nous n’avons aucune autre loyauté qu’envers Allah et la Nation», a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le général de Corps d'Armée a consacré la troisième journée de sa visite en 4e Région militaire à l’inspection de quelques unités du Secteur militaire de Biskra, où il a procédé à l’inspection du projet de réalisation du Centre de repos et de cure thermale dont il a posé la pierre angulaire le mois d’octobre 2017 et dont l'achèvement est prévu au terme de l’année en cours. Au niveau de ce projet «prometteur qui réunit toutes les commodités de confort, d’hébergement et de cure», le général de Corps d'Armée a suivi un exposé global sur ce projet et s’est enquis de la qualité et de l’état d’avancement des travaux, comme il a donné «des orientations et des instructions aux responsables de la réalisation de cet important projet afin de pouvoir le réceptionner dans les délais impartis, sachant que quatre centres de repos et de cure thermale sont en cours de réalisation au niveau de Hammam Righa en 1re Région militaire, Bouhnifia en 2e Région militaire, Hammam Debagh en 5e Région militaire, en sus de ce Centre en 4e Région militaire». A l’issue de la cérémonie d’accueil à l’Ecole supérieure des troupes spéciales et en compagnie du Général-major Hassen Alaïmia, commandant de la 4e Région militaire, le général de Corps d’Armée a suivi un exercice démonstratif exécuté par les élèves de l’Ecole intitulé «un détachement des troupes spéciales lors d’une mission de riposte à une embuscade», en utilisant «tous les moyens requis pour ce genre d’opérations minutieuses et sensibles, notamment le véhicule FOX-2, fabriqué dans notre pays avec des mains algériennes». 

«L’exécution de cet exercice qui représente le coup d’envoi de l’année d’instruction 2019-2020, a été marquée par une haute précision, une célérité d’exécution et un grand professionnalisme», indique le MDN, expliquant que «ce sont les qualités et les caractéristiques manifestes par lesquelles se distinguent les hommes des troupes spéciales lors de l’exécution de ce genre d’actions de combat efficaces et rapides qui exigent une parfaite maîtrise des armes».

 «Ceci confirme incontestablement et effectivement le haut niveau atteint en termes de formation et d’instruction dispensées par l’Ecole supérieure des Troupes spéciales à ses élèves et stagiaires dans le but d’élever en permanence les aptitudes, les capacités et la disponibilité des éléments à accomplir les différentes missions, de jour comme de nuit, et dans toutes les conditions et les circonstances», ajoute le communiqué du MDN. Le général de Corps d'Armée s’est réuni avec les cadres et les personnels des unités du Secteur de Biskra et avec les responsables des différents services de sécurité, où il a prononcé une allocution d’orientation diffusée à l’ensemble des unités de la Région via visioconférence, et à travers laquelle il a rappelé quelques points essentiels contenus dans son allocution prononcée au Secteur Opérationnel nord-est In Amenas, lundi dernier. Il a souligné que «l’attachement de l’ANP à réunir les facteurs de la modernisation dans tous les domaines, partant du fait que le segment de la formation est la pierre angulaire de toute démarche de modernisation réussie, a conduit le Haut Commandement à conférer une importance considérable et permanente aux établissements de formation». 

«Notre attachement, au sein de l’ANP digne héritière de l’Armée de libération nationale, à réunir les facteurs de la modernisation dans tous les domaines et notre conviction que le segment de la formation constitue la pierre angulaire de toute démarche de modernisation réussie et en phase avec l’ère de la science et du savoir, nous incitent à conférer une importance capitale et permanente à nos établissements de formation et à veiller à ce qu’ils adoptent les méthodes didactiques et pédagogiques modernes, théoriques et pratiques, qui reposent sur les techniques avancées», a-t-il indiqué. «Nous avons une totale confiance en la capacité de l’Ecole supérieure des Troupes spéciales à s’acquitter de son rôle, les résultats palpables et probants qu’elle ne cesse de concrétiser sont le meilleur témoin de ce que nous disons.

 En effet, le haut niveau dont elle fait preuve chaque année à l’occasion des différentes sorties de promotions dénote des efforts fournis tout au long de l’année, grâce aux efforts consentis par tout un chacun. 

Ce sont là des bilans dont nous exigeons qu’ils soient améliorés davantage, mais dont nous sommes fiers, puisqu’ils véhiculent une bonne et reluisante image qui reflète l’intérêt accordé au parfait accomplissement des missions et du devoir dans ce domaine vital, et avec un maximum d’efficacité», a-t-il dit.

«Au moment où nous passons en revue et valorisons les mérites et exploits de cet édifice de formation d’excellence, il ne faut absolument pas oublier que malgré tous les efforts fournis par l’établissement de formation en vue de procurer un haut niveau à ses élèves et stagiaires, la récolte des fruits de ces efforts, sur le terrain, demeurent tributaire de l’homme», a-t-il relevé. Le général de Corps d'Armée a affirmé qu'«il incombe aux stagiaires, à tous les niveaux, de faire de la période des formations durant leur carrière professionnelle, une opportunité pour forger leurs talents, améliorer leur performance sur le terrain et optimiser leur rendement individuel et collectif pour pouvoir compter parmi les élites de demain. 

Ceux-là seuls auront le mérite et l’honneur d’être parmi ceux à qui l’avenir de l’Armée nationale populaire sera confié et qui auront à assumer pleinement leurs responsabilités au sein de cette institution nationale prestigieuse et stratégique». 

A l'issue de cette rencontre, le général de Corps d'Armée a écouté les interventions des cadres et des personnels de l’Ecole supérieure des Troupes spéciales, qui ont exprimé leur «fierté des évolutions qu'enregistre l'Armée nationale populaire sur tous les échelons et leur engagement à s’acquitter de leurs missions de jour comme de nuit en toutes conditions et circonstances».