Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Formation doctorale- Modalités d'organisation

Date de création: 10-09-2019 18:32
Dernière mise à jour: 10-09-2019 18:32
Lu: 17 fois


EDUCATION- UNIVERSITE- FORMATION DOCTORALE- MODALITES D’ORGANISATION

 

 

 Les futurs postulants au doctorat d’études viennent d’être informés (8 septembre 2019/La presse)  de l’ensemble des modalités d'organisation de la formation de troisième cycle, ainsi que les conditions de préparation et de soutenance de leur thèse, et ce après la publication d’un arrêté détaillant tout le processus y afférant. 

 

Pour cette rentrée, le nombre de postes ouverts pour le concours de doctorat au titre de l’année universitaire 2019/2020 s’élève à environ 2.000 postes répartis sur plus 36 universités, 11 centres universitaires et 16 écoles.

Aussi, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique a donné son feu vert aux établissements d’enseignement supérieur, pour entamer les préparatifs relatifs au concours prévu pour le mois d’octobre prochain. Le ministère a également établi de nouvelles conditions pour assurer la transparence pour l’accès à la formation de 3e cycle du doctorat.

En ce qui concerne les modalités d’accès à la formation, l’arrêté ministériel portant le numéro 547 précise que celles-ci se font par voie de concours et concernent les candidats titulaires d'un master, ou d'un titre étranger reconnu équivalent et sur titre aux candidats titulaires d'un magister, ou d’un titre équivalent.

Le concours est organisé par l'établissement habilité en deux étapes : Etude de dossiers de candidature, ensuite des épreuves écrites. Les modalités d'organisation du concours d'accès à la formation de troisièmes cycles ont fixées elles aussi, par la tutelle.

L'étude des dossiers de candidature se fait sur la base des résultats obtenus en licence, master ou autre parcours de formation supérieure. La liste des candidats concernés par les épreuves écrites est fixée sur la base du classement parmi les 10%, premiers de la promotion en master de chaque établissement. 

Le nombre de candidats concernés par les épreuves écrites doit être au moins égal à dix fois le nombre de postes ouverts. Dans le cas où le nombre requis n'est pas atteint, l'étude des dossiers est élargie aux des candidats parmi les 25% suivants de la promotion en master de chaque établissement 

Il est institué au sein de chaque établissement habilité, un comité de formation pour chaque formation de troisième cycle, dénommé comité de Formation Doctorale (CFD). Le comité de formation doctorale a toute la latitude de fixer le nombre maximal de candidats concernés par les épreuves écrites selon la spécificité de la formation.

 

La durée de la formation de 3 à 5 ans 

 

Le classement final des candidats par ordre de mérite, s’effectue sur la base de la note obtenue dans les épreuves écrites du concours. Les candidats admis doivent procéder à leur inscription au sein d'un seul établissement universitaire, dans un délai n'excédant pas les quinze jours qui suivent la proclamation définitive des résultats validés par l'organe scientifique habilité du département.

La durée de la formation de troisième cycle est fixée à trois années consécutives. Le chef d'établissement peut exceptionnellement accorder une dérogation de deux années sur la base d'un avis motivé du directeur de thèse et du comité de la formation doctorale, et sur proposition des instances scientifiques habilitées. «Les années supplémentaires de la formation font partie de la durée légale de la formation de troisième cycle» précise le même document.

En ce qui s’agit du comité de formation doctorale, il est composé de cinq à sept enseignants-chercheurs de rang magistral de la filière (professeur ou Maître de conférences classe A, appartenant à l'établissement habilité à une formation de troisième cycle.

Les modalités de coordination entre les différentes instances scientifiques et administratives de l'établissement sont fixées par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Il est établi un carnet du doctorant, accompagné d’une charte de thèse, qui définissent les droits et obligations des différents partenaires de la formation doctorale, notamment le doctorant, le directeur de thèse, le comité de formation doctorale, le directeur de laboratoire.

Concernant le sujet de thèse l’arrêté souligne que chaque candidat admis au concours doit choisir, dès son inscription, un sujet de thèse proposé par un directeur de thèse. Une fois validée par les instances scientifiques habilitées, doit faire l’objet d'un enregistrement dans le fichier central des mémoires et thèses.

Le doctorant est tenu de valider le complément de sa formation par des cours de renforcement des connaissances dans la spécialité, ainsi que des cours de méthodologie de recherche, des technologies de l'information et de la communication, des langues étrangères et d'une initiation à la didactique et à la pédagogie, tels que définis préalablement dans le canevas de l'offre de la formation doctorale. Il doit engament présenter annuellement l'état d’avancement de ses travaux devant le CFD. 

Tout acte de plagiat, de falsification de résultats ou de fraude en relation avec les travaux scientifiques contenus dans la thèse, dûment constatés pendant ou après la soutenance et confirmés par les organes scientifiques habilités, expose son auteur à l'annulation de la soutenance et au retrait du titre acquis sans préjudice des sanctions prévues par la législation et la règlementation en vigueur.

Privilégiant la qualité et la recherche scientifique authentique pour favoriser l’innovation et la création scientifique et hisser le niveau de l’université algérienne, on relèvera dans ce contexte qu’en plus du suivi académique assuré par les enseignants chercheurs, ces formations doctorales seront appuyées par plusieurs structures de recherches, des laboratoires, des unités de recherches et des plateformes qui garantissent les conditions favorables aux étudiants et leur permettent d’avoir une formation de qualité.